Le «grand dialogue national » reporté, Joseph Lambert évoque l’indisponibilité de certains acteurs clés

Le «grand dialogue national » reporté, Joseph Lambert évoque l’indisponibilité de certains acteurs clés

Le président du Sénat de la République, Joseph Lambert, a annoncé, ce mardi, sa décision de reporter le « grand dialogue national », qui devrait avoir lieu les mercredi 3 et jeudi 4 février en cours.

Dans une vidéo diffusée sur facebook, le numéro un du Grand Corps s’est dit contraint de renvoyer les assises, à cause de l’indisponibilité de certains acteurs clés, entre autres.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« L’obligation de trouver une sortie de crise consensuelle m’a porté à reprogrammer le grand dialogue national initié par le Sénat de la République », a justifié Joseph Lambert.

De multiples consultations ont eu lieu afin de pouvoir respecter le rendez-vous, si l’on se réfère aux propos de l’élu du Sud-Est. « Je dois avouer que cette initiative du Grand Corps a été favorablement accueillie par les différents acteurs et structures du secteur politique et de la société civile », s’est réjoui le président du Sénat.

« Seul un dialogue ouvert et inclusif peut permettre d’envisager l’avenir avec sérénité », croit Joseph Lambert, qui s’est dit engagé à poursuivre ses démarches visant à convaincre tous les acteurs concernés à emboiter le pas vers la tenue du grand dialogue national.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    3 février 2021, 02:06

    Il y a de cela deux jours, j’avais chanté les FUNERAILLES du LOUP Lambert et son BAGAY, “le grand dialogue national.” En écrivant, “Il ne porte pas bien son nom, "le grand dialogue national." Ce sera un dialogue entre le LOUP et les autres Animaux Insatiables dans la Savane, menm Plim menm Plimaj. Il était une fois KPLIM… Et "NOU PARE" ne demande pas mieux. Se Piyay Vin Pran Piyay…” [1]

    Le LOUP passait plus de 12 mois à boire ses liasses de billets dans les tréfonds des bois sans regarder en arrière. Comme son allié Jovenel Moise, il ne disposait pas assez de temps pour bien comprendre l’histoire du pays et de tirer à la va vite les leçons qui s’imposent. Le LOUP était venu trop tard à la rescousse de ses alliés Phtkistes.

    L’Eglise Catholique vient d’affirmer, si PIMAN an te Bon nan Je senatè yo, fòk li Bon nan Je Jovenel Moise tou. Le mandat constitutionnel de Jovenel Moise touche à sa fin le 7 février 2021. Le nommé Jean Bertrand ARISTIDE avait une certaine popularité au sein des “Analfabèt pa bèt,” il ne pouvait pas faire les 11 Stations. Ne parlons pas d’un Jovenel qui n’avait pas ce privilège et en plus il n’était pas en possession du BATON de MOISE. Le Bâton de l’Oligarchie, l’appui de quelques mercenaires des classes moyennes intermédiaires (Doré, Luberis… Hedouville… et Pierre) ne sont pas suffisant. Dans ces conditions, le BINUH et le “Core Group” ne peuvent rien faire pour sauver un “chouchou” en perte de vitesse. Se konsa l TOUJOU ye. Le suivant…

    [1] haiti24.net/joseph-lambert-lance-le-grand-dialogue-national/

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY