Le journaliste Georges Allen tabassé par la Police, des journalistes condamnent

Le journaliste Georges Allen tabassé par la Police, des journalistes condamnent

Georges Emmanuel Allen, journaliste de Haïti 24 et Radio Télévision Caraïbes, muni d’une autorisation du ministère de la Communication pour circuler durant le couvre-feu, a été sévèrement tabassé par des agents de la Police nationale d’Haïti, mardi soir, à Delmas 33.

Le journaliste rentrait chez lui, peu après huit heures du soir. Dans le cadre d’un contrôle de routine, des policiers lui ont intimé l’ordre de s’arrêter et de sortir son permis de conduire. Georges Allen s’est identifié comme journaliste, et, de plus, a présenté l’autorisation du ministère de la Communication. Le policer qui lui parlait a répliqué : “mwen pa konn li a. Otorizasyon sa a pa pou mwen”. Après plus de 15 minutes, M. Allen, voulant récupérer sa licence, s’est adressé aux agents de l’ordre. Il a donc reçu une contravention pour “non respect du couvre-feu”

Georges Allen a dû faire appel à Guyler C. Delva, qui, une fois arrivé sur place, tentait de voler au secours de son confrère. La situation allait s’aggraver au moment ou le journaliste prenais des images de la scène. Après échanges houleux, Georges Allen a été sévèrement frappé par les policiers.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Plusieurs journalistes ont élevé la voix pour condamner cet acte barbare de la part de ces policiers. Le responsable de SOS journaliste, Guyler C. Delva et le secrétaire général de l’Association des journalistes haïtiens (AJH), Jacques Desrosiers, le dénoncent et croient que cette mesure du gouvernement doit prendre en compte la liberté de circuler des travailleurs de la presse.

Toute l’équipe de Haïti 24 exprime ses sympathies et sa solidarité à notre collaborateur Georges Emmanuel Allen.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Nous avons assiste avec consternation le comportement des policiers vis-a-vis de notre confrere Georges Emmanuel Allen, journaliste de Haïti 24 et Radio Télévision Caraïbes et muni d’une autorisation du ministère de la Communication pour circuler durant le couvre-feu, une fois de plus la presse est sous le jouc.Merci a Jovenel et son equipe l’avenir dira le reste.

    Jhimy St Louis
    Coord. Adj

    REPLY