« Le ministre de la justice est un dealer de drogue », lâche Me Levelt Milord après son transfert

« Le ministre de la justice est un dealer de drogue », lâche Me Levelt Milord après son transfert

Dans une correspondance musclée, Me Levelt Milord a qualifié le ministre de la Justice de dealer de drogue et lui a rappelé que sa place est en prison.

Il était directeur des affaires judiciaires au ministère de la Justice et de la sécurité publique. Il a été transféré au poste de chargé de mission à l’École de la Magistrature. Cette décision a poussé l’homme de loi à monter sur ses grands chevaux.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Puisque votre passé éclair dans le système judiciaire, comme juge de paix suppléant de Miragoâne, soldé par votre arrestation suivie de votre emprisonnement en 1997 pour trafic de drogue, puis votre enrichissement illicite témoignent avec éloquence et vérité que Me Levelt Milord et vous ne font vraiment pas partie de la même équipe; vu que l’un est du lot de ceux qui luttent et travaillent avec assiduité pour réussir professionnellement et dans la dignité. Cependant, l’autre est de ceux qui croient que même les mauvaises routes ne sont pas à éviter pourvu qu’elles conduisent à Rome », a tempêté Me Milord.

« Monsieur le Ministre, je pouvais, en lieu et place de ce contenu, vous adresser une lettre pour vous présenter ma démission. J’ai décidé de faire autrement. Puisque, tout compte fait, c’est vous qui n’avez pas votre place dans le système judiciaire haïtien, voire à la tête du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, cette entité incombée de la mission de débarrasser la société de ceux qui violent les règles. Ce n’est que tout récemment encore, dans un article publié le 12 Décembre 2021, « The New York Times » vient de révéler sur la base d’un rapport de la « D.E.A » votre implication dans une affaire de drogue concernant un bateau panaméen avec 1100 kilogrammes de stupéfiants. Quelle honte pour la société », a poursuivi l’homme de loi.

Le ministre Dorcé fait partie des gens à réputation douteuse, dénonce Me Milord. « Il est temps, enfin, que le poste de Ministre de la Justice en Haïti cesse d’être la cachette de prévaricateurs et de criminels pour devenir le repaire des honorables et incorruptibles », croit-il.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine langomier
    14 janvier 2022, 23:49

    Me Levelt Milord a fait preuve d’un homme inconséquent comme la quasi-totalité des commis d’Etat. Dès la nomination du "dealer de drogue" à la tête du ministère de la justice, il devait sortir de ses gonds ou "monter sur ses grands chevaux." Mais, tempêter et dénoncer après le transfert, c’est faire preuve de tibagay. En parlant de "The New York Times," Me Milord a besoin de bien se positionner, le journal a dénoncé aussi le PM Ariel Henry pour ses liens avec le présumé assassin Joseph Félix Badio. Jusqu’à présent, Me Milord et sa société s’accommodent très bien au carriériste Ariel Henry. L’idiot Jovenel Moise était le pestiféré…

    OQHI

    REPLY