Le parlement européen exhorte le gouvernement haïtien à organiser les élections

Le parlement européen exhorte le gouvernement haïtien à organiser les élections

Le parlement européen a pris, le jeudi 20 mai 2021, une résolution sur la situation en Haïti. Après avoir dressé une situation sombre du pays susceptible de le plonger davantage dans la crise, le parlement européen « prie instamment les autorités haïtiennes d’organiser des élections législatives, locales et présidentielles libres, équitables, transparentes et crédibles et de garantir une sécurité effective au cours de ces processus électoraux ».

Alors que le parlement européen presse les autorités haïtiennes d’organiser les élections, il rappelle que tant que « les conditions de transparence, d’équité et de démocratie ne sont pas remplies, l’Union ne devrait apporter aucun soutien financier et technique aux processus électoraux », soulignant que seul un processus électoral crédible, transparent, participatif et pacifique peut permettre de surmonter la longue crise politique en Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En outre, le parlement européen souligne l’importance d’un système judiciaire indépendant et plus accessible et invite le gouvernement haïtien à respecter la Constitution haïtienne de 1987, en particulier son article 284.3, à respecter les principes fondamentaux de la démocratie et à renforcer l’état de droit. Ainsi, il réaffirme le rôle crucial de la participation pleine, égale et significative des femmes et de l’inclusion de tous les Haïtiens, y compris les jeunes, les personnes handicapées et la société civile dans les processus politiques haïtiens.

L’institution européenne insiste fermement pour que les autorités haïtiennes intensifient leurs efforts pour mettre un terme aux affrontements entre les bandes, ainsi qu’aux attaques armées contre les civils et les forces de l’ordre, et pour traduire les responsables en justice dans le cadre de procès équitables.

Par ailleurs, le parlement européen réaffirme « sa profonde préoccupation face à la détérioration de la situation humanitaire, politique et en matière de sécurité en Haïti, condamnant fermement toutes les violations des droits de l’homme et tous les actes de violence, en particulier l’augmentation des enlèvements, de la traite des enfants vers la République dominicaine, des homicides et des viols. Il souligne la nécessité de lutter contre la violence à l’égard des femmes, des filles et des personnes âgées, condamne fermement l’enlèvement de plusieurs membres du clergé catholique le mois dernier à Port-au-Prince, tout en rappelant que les violences en Haïti sont étroitement liées à des bandes armées, dont certaines sont soutenues et financées par l’oligarchie locale. Il demande aux autorités haïtiennes de réagir immédiatement et de manière coordonnée afin de prévenir la violence, de s’attaquer à ses causes profondes et de mettre un terme à l’impunité des responsables.

« réforme du système judiciaire et la lutte contre la corruption doivent rester une priorité », précise le parlement européen qui demande qu’une enquête indépendante soit menée sur le massacre de La Saline et les exactions similaires. Il demande que tous les auteurs de ces crimes soient traduits en justice et fassent l’objet d’un procès équitable, tout en condamnant « le recours présumé à la force meurtrière contre les manifestants et les arrestations et détentions arbitraires ». Il condamne la violence contre les journalistes et presse le gouvernement haïtien de mettre un terme à la pratique de la détention préventive prolongée.

En dernier ressort, le parlement européen presse les autorités haïtiennes à respecter les droits fondamentaux, la liberté d’expression et la liberté d’association.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *