« Le pays s’éteint et disparait à petit feu », s’alarment des patrons du secteur privé

« Le pays s’éteint et disparait à petit feu », s’alarment des patrons du secteur privé

Les associations patronales ont une nouvelle fois écrit au Premier ministre, Dr. Ariel Henry, autour de la situation globale du pays qui tend à se détériorer, notamment avec la pénurie de carburant. « Nous ne demandons pas de promesses mais plutôt des résultats », exigent-elles.

Lundi dernier, les patrons du secteur privé avaient prévu de rencontrer le chef du gouvernement autour de la crise. Mais la grève des syndicats du transport avait provoqué le report de la rencontre. Les patrons estiment, qu’entre-temps, la situation s’est dégradée et ce n’est plus nécessaire de débattre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« L’insécurité et la peur règnent sur le territoire, empêchant tout mouvement de personnes et de biens. La distribution de produits pétroliers est complètement paralysée, causant la fermeture de nombreux hôpitaux laissant pour compte les malades qui s’y trouvent; obstruer le fonctionnement de centres de santé est intolérable et s’assimile à “un crime contre l’humanité” », déplorent les patrons du secteur privé, dans une lettre adressée jeudi au chef de l’exécutif monocéphal.

Le pays emprunte la voie de sa disparition, constatent les associations patronales, qui se disent frustrées devant « une apparente passivité des autorités face à cette descente aux enfers ».

« Des actions concrètes sont nécessaires pour combattre ces fléaux qui visent à détruire la nation », soulignent les patrons, tout en exigeant la livraison du carburant à travers les dix départements du pays.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine langomier
    29 octobre 2021, 23:22

    Yo pat konnen fe Leta tounen Anranyon ta pral anpeche yo fe kob nan lape. Bagay yo vire net li Bon! Zafe arete patekwe mete l sou pouvwa pou l travay pou yo finiiiiii. Si se pa sa Kao nan dengonn mas pep la ak tout moun kap mete abodyo sou pouvwa nan entere biznis yo. Se kob yo fe nan peyi a selman, yo fe komsi yo bliye yo gen peyi de rechanj. E yo fe domestik yo kise politisyen yo fe menm bagay la tou, pran peyi a pou yon kontra pou yo fe lajan. Nan dat 28 oktob, nan mikwo jounalis Guerrier Henry King Kino pase men pran tout sa yo ak tout domestik yo nan "klas politik" la. Men lyen an: https://www.youtube.com/watch?v=yUtKB8GZKCQ

    OQHI

    REPLY