Le RNDDH demande au CSPJ d’enquêter sur le juge instructeur Garry Orélien

Le RNDDH demande au CSPJ d’enquêter sur le juge instructeur Garry Orélien

Le comportement du juge Garry Orélien, en charge de l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse, continue de susciter des remous dans l’opinion publique. De nouvelles révélations laissent croire que le magistrat instructeur n’est pas en odeur de sainteté.

Selon RNDDH, Me Garry Orélien reclame de pots-de-vin aux personnes indexées dans le dossier relatif à l’assassinat de Jovenel Moïse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans une correspondance datée du 18 janvier 2022, adressée au CSPJ, l’organisme de défense des droits humains a révélé des cas de chantage où le magistrat Orélien aurait demandé des pots-de-vin aux personnes indexées dans le rapport d’enquête produite par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sur l’assassinat de Jovenel Moïse.

Par conséquent, l’institution dont Pierre Espérance est le directeur exécutif demande au CSPJ d’enquêter sur le magistrat instructeur et réclame des sanctions contre ce dernier.

À noter que le juge Garry Orélien a remis en liberté provisoire, dans des circonstances non élucidées, quatre policiers qui avaient été arrêtés dans le cadre de l’affaire Jovenel Moïse.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *