Le SPNH légalement reconnu !

Le SPNH légalement reconnu !

Le ministère des affaires sociales et du travail reconnait l’existence légale du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH).

Dorénavant, la police est dotée d’une structure ayant pour mission principale de porter, par devant le haut état-major de la PNH, les revendications des policiers.

Comme s’étaient conclues les discussions entre les membres du gouvernement et les représentants du comité du SPNH, les autorités reconnaissent enfin la création de cette structure.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans un certificat du ministère des affaires sociales et du travail, paru en date du 8 Avril dernier, ce dernier certifie et atteste l’enregistrement du SPNH au numéro:STA-34478, pour une durée de deux ans, au bureau du travail dudit ministère.

Rappelons que la création du SPNH avait suscité de vives réactions au sein de la société civile.

Si certains étaient pour la mise en place de cette structure, d’autres, par contre, comme Me Samuel Madistin, ne voyait pas d’un bon œil la création d’un syndicat au sein de l’institution policière.

Son point de vue avait provoqué la colère des policiers protestataires qui ont vandalisé son cabinet et incendié plusieurs voitures en stationnement, lors d’un mouvement de protestation en faveur la création de cette structure.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    22 avril 2020, 13:36

    L’Etat marron avait gere’ le dossier du SPNH en amateur! Et Me Samuel Madistin venait avec son "expertise" pour semer la Confusion en faveur de L’Etat marron et antinational.

    L’Etat marron et Oligarchique poussait Me Madistin a’ gagner sa vie dans les ONG, au lieu d’etre utile au Parlement. C’est la raison pour laquelle, Me Madistin ne devait en aucun cas prendre la defense de l’Etat marron au detriment des revendications justes du SPNH. Les reglements de la PNH ne peuvent etre au-dessus de la Constitution. C’est simple comme bonjour.

    Dans le cadre de l’Etat marron, Me Madistin a ete chanceux, au moins il avait le temps de s’enfuir. Le journaliste Jean Leopold Dominique… et l’avocate Mireille Durocher Bertin n’avaient pas cette chance.

    L’Observatoire

    REPLY