Le trompe-la-mort Arnel Bélizaire revient dans l’arène politique !

Le trompe-la-mort Arnel Bélizaire revient dans l’arène politique !

À peine remis d’une blessure par balle, l’ancien député de la circonscription de Delmas/Tabarre, Arnel Bélizaire, a repris, ce vendredi, la lutte politique. Il a donné, ce 29 avril, le coup d’envoi de la manifestation antigouvernementale.

C’est un Arnel Bélizaire qui, vraisemblablement, n’est pas totalement remis de ses blessures. Cependant, l’air déterminé, vêtu d’un jean bleu et d’un T-shirt blanc sur lequel était inscrit “Kot kòb PetroCaribe a?”, il a lancé les mots de reprise de cette manifestation.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Partis du carrefour de l’aéroport rebaptisé officieusement “kafou rezistans”, les manifestants ont longé l’autoroute de Delmas jusqu’à Pétion-Ville, avant de redescendre à la rue Panaméricaine, où ils ont délivré un message à l’entrée de la résidence officielle du Premier ministre à Musseau, pour ensuite continuer leur parcours jusqu’à l’avenue Martin Luther king, pour aboutir enfin au point de départ.

Tout au long du parcours, les protestataires lançaient des propos malencontreux à l’égard d’Ariel Henry et d’autres membres du gouvernement qui, selon eux, ne peuvent répondre efficacement aux urgences de l’heure. Voilà pourquoi, ils réclamaient à l’unisson, la démission du gouvernement.

Les protestataires entendaient, également, à travers cette marche, dénoncer la cherté de la vie, la recrudescence des actes d’insécurité, entre autres.

Il faut noter qu’Arnel Belizaire, à peine sorti de l’hôpital suite à la tentative d’assassinat dont il a été victime le 30 mars dernier, n’a pas fait tout le parcours.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *