Les États-Unis continuent d’exiger des élections, le gouvernement haïtien prend note

Les États-Unis continuent d’exiger des élections, le gouvernement haïtien prend note

Alors que l’incertitude plane quant à l’organisation des prochains scrutins dans le pays en raison notamment de la situation d’insécurité qui y règne, les États-Unis d’Amérique, à travers le département d’État, continuent de mettre la pression en vue de la tenue des élections en Haïti.

Dans une vidéo publiée sur Twitter, le porte-parole du département d’État, Ned Price, appelle le gouvernement haïtien à tout mettre en œuvre afin de rétablir un climat sécuritaire favorable à la tenue des prochaines joutes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Il est de la responsabilité du gouvernement haïtien d’organiser en 2021 des élections libres, équitables, crédibles », a déclaré M. Price.

En réaction, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des affaires électorales, Mathias Pierre, dit prendre note des déclarations du porte-parole de département d’État américain.

En effet, dans un tweet responsif, M. Pierre a souligné que les préparatifs vont bon train en vue de l’organisation des élections.

« À cette déclaration du département d’État américain, nous répondons que les dispositions sont en cours pour l’organisation des élections/référendum, le personnel électoral en place, les matériels non sensibles commandés, le calendrier publié, les fonds disponibles », a tweeté Mathias Pierre.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    3 mars 2021, 00:19

    Confusion!

    Sur un autre site, il est écrit le département d’Etat va rencontrer au cours du week-end des acteurs de la société civile et d’autres secteurs de la vie nationale. L’objectif de la rencontre: les patrons de Jovenel Moise veulent connaitre la position des secteurs anti-Jovenel sur l’article 134-2 de la Constitution. Le site s’était gardé de réveler les noms de ceux qui vont prendre part dans les discussions. Rien n’est statique. Les mauvais acteurs comme leur patron bougent.

    REPLY