Les États-Unis promettent de travailler pour améliorer les conditions de la migration

Les États-Unis promettent de travailler pour améliorer les conditions de la migration

Dans unmessage posté sur les réseaux sociaux ce jeudi 25 mars, les États-Unis ont annoncé qu’ils vont travailler pour améliorer les conditions et adresser les causes profondes de la migration en Haïti et dans les pays de l’Amérique Centrale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“L’administration Biden s’est engagée à promouvoir une migration sûre, ordonnée et humaine dans toute la région”, a rappelé l’ambassade américaine dans une note. C’est pour cette raison que l’oncle Sam promet de travailler en vue de créer des canaux légaux pour que les gens puissent émigrer sans avoir à effectuer ce dangereux voyage par voies terrestre et maritime.

“Nous reconnaissons que lorsque les gens endurent la douleur et les épreuves, ils chercheront de meilleures opportunités économiques et des communautés plus sûres pour leurs familles. Cela est vrai également pour Haïti et des pays de l’Amérique Centrale”, peut-on lire dans cette note.

“C’est pour cette raison que nous travaillons pour améliorer les conditions et adresser les causes profondes de la migration”, poursuit la note.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    27 mars 2021, 22:44

    Les causes profondes de la Migration sont: la Pauvreté, l’Insécurité et la Corruption. La meilleure façon d’adresser ces problème, c’est de laisser le soin à ces pays de choisir leurs propres Voies de Développement. En guise d’exemple, comment comprendre dans un pays comme Haïti, un de ses "amis" ne trouvait rien d’anormal de faire la Promotion des bossus/ratés René Preval et Michel Joseph Martelly en lieu et place des doctes et Patriote Leslie et Mirlande Manigat. Il y a anguille sous roche.

    Il revient à des nationaux d’adresser les problèmes de leurs pays, à ce moment des pays "amis" pourraient décider de Pote Kole. C’est la même configuration dans un pays comme le Honduras. Un putschiste et des alliés putschistes ne peuvent pas faire mieux d’un Manuel Zeyala. La nuit et le jour.

    Les "amis" de ces pays (Salvador, Guatemala, Honduras… et Haïti), gagneraient à faire la Promotion des Patriotes à parvenir au pouvoir au lieu des ratés et corrompus. Dans le cas contraire, les ressortissants de ces pays continuent/continueront à envahir le principal patron de la zone. Un Jovenel Moise "Point barre" est dans l’impossibilité de s’inscrire en faux contre ces arguments.

    L’Observatoire des Questions Haïtiennes et Internationales

    REPLY