Les forces de l’ordre abandonnent la prison civile de la Croix-de-Bouquets, déplore la FJKL

Les forces de l’ordre abandonnent la prison civile de la Croix-de-Bouquets, déplore la FJKL

La co-fondatrice de la Fondation Je Klere, Marie Yolène Gilles, dénonce un fait inédit au niveau de la prison civile de la Croix-des-Bouquets. La militante des droits humains, intervenant au journal du matin de Magic9, informe que, depuis quels jours, les agent de la direction de l’administration pénitentiaire brillent par leur absence. La prison est, pour l’instant, sous le plein contrôle des détenus.

« Les agents de la DAP sont aux abonnés absents. Ils ne se présentent pas à leurs postes », dénonce Mme Gilles qui attire l’attention des autorités policières sur cet état de fait.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Seulement deux (2) agents assurent, depuis leur mirador, le contrôle du bâtiment pour éviter une éventuelle évasion des 1030 détenus. Cependant, au sein de la prison, les détenus assurent la gestion. Ils détiennent les clés de plusieurs cellules.

« Ils ont à leur disposition, toutes les clés donnant accès à la prison. Ils ne se sont pas évadés, parce qu’ils ne savent ce qui les attend à l’extérieur », soutient Mme Gilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *