«Les Haïtiens manifestent à bon droit» pour la ministre de la Culture et de la Communication Emmelie Prophète

La situation était moins tendue en Haïti, mercredi 21 septembre 2022. Des banques ont pu rouvrir à Port-au-Prince, notamment, mais des blocages persistent et le carburant reste presque introuvable.

Le prix du carburant a augmenté cette semaine en Haïti, alimentant la colère de la population qui subissait déjà une inflation proche des 30% au mois d’août 2022. La hausse du prix du carburant entraîne, par conséquent, celle du prix des produits de première nécessité. Les marchés de la capitale sont donc moins fréquentés, comme le constate Marcelin, un commerçant rencontré par Marie André Bélange : « La marmite de riz local se vend désormais à 200 gourdes contre 150 gourdes. Les gens ne peuvent plus acheter. On ne fait qu’enregistrer des pertes ».

Mercredi 21 septembre, l’activité était moins paralysée dans le pays. Des banques ont pu rouvrir, notamment. « Depuis quelques heures, ça semble se calmer », affirmait Emmelie Prophète, ministre de la Culture et de la Communication. De passage en France, à l’occasion du festival America, l’autrice et ministre a répondu aux questions de RFI. Au micro de Marie Normand, elle dit comprendre la colère des Haïtiens : « La vie est très, très difficile, la situation de misère est inacceptable, donc les gens manifestent à bon droit ». Sur la situation politique en Haïti, elle déclare : « Il faut que nous retournions à une démocratie formelle. Il n’y a qu’un gouvernement légitime aujourd’hui qui peut prendre des décisions. Une autre transition occasionnerait autant de frustration. La solution aujourd’hui passe par des élections qui vont permettre un retour à l’ordre formel. » 

 

 
Deuxième séisme en quatre jours au Mexique
Le Mexique secoué par un nouveau séisme ce jeudi 22 septembre 2022, il s’agit du deuxième en quatre jours. Ce séisme de magnitude 6,9 a été ressenti dans la capitale et dans l’ouest du pays. Il aurait fait deux morts. Le séisme de lundi (19 septembre 2022), survenu le jour anniversaire des tremblements de terre de 1985 et 2017, a fait deux morts.

 
 Au festival America, la littérature de l’urgence d’Antoine Desjardins
Le festival America débute officiellement ce jeudi 22 septembre à Vincennes, près de Paris. Comme son nom l’indique, il sera question des Amériques, avec des rencontres, des ateliers, des projections sur des thèmes variés, notamment celui de l’enjeu climatique. L’auteur québécois Antoine Desjardins participera à plusieurs tables-rondes sur le sujet. Dans son recueil de nouvelles Indice des feux, publié en janvier 2021 aux éditions La Peuplade, ses fictions abordent la question du climat et des catastrophes naturelles. Pour lui, la littérature « peut explorer le point de vue humain » de cet enjeu devenu majeur : « au lieu d’essayer d’apprendre aux gens, de faire la morale, de dire quoi penser, ce qui est contre-productif surtout en littérature, il faut plutôt se plonger dans des expériences humaines qui sont approfondies ». Il était l’invité du journal d’Haïti et des Amériques sur RFI.

– Indice des feux (janvier 2021), Antoine Desjardins, Éditions La Peuplade.

 
 Et à la Une du Journal de la 1ère  
Les maires sont au chevet de leurs populations sinistrées après le passage du cyclone Fiona.

La situation était moins tendue en Haïti, mercredi 21 septembre 2022. Des banques ont pu rouvrir à Port-au-Prince, notamment, mais des blocages persistent et le carburant reste presque introuvable.

Le prix du carburant a augmenté cette semaine en Haïti, alimentant la colère de la population qui subissait déjà une inflation proche des 30% au mois d’août 2022. La hausse du prix du carburant entraîne, par conséquent, celle du prix des produits de première nécessité. Les marchés de la capitale sont donc moins fréquentés, comme le constate Marcelin, un commerçant rencontré par Marie André Bélange : « La marmite de riz local se vend désormais à 200 gourdes contre 150 gourdes. Les gens ne peuvent plus acheter. On ne fait qu’enregistrer des pertes ».

Mercredi 21 septembre, l’activité était moins paralysée dans le pays. Des banques ont pu rouvrir, notamment. « Depuis quelques heures, ça semble se calmer », affirmait Emmelie Prophète, ministre de la Culture et de la Communication. De passage en France, à l’occasion du festival America, l’autrice et ministre a répondu aux questions de RFI. Au micro de Marie Normand, elle dit comprendre la colère des Haïtiens : « La vie est très, très difficile, la situation de misère est inacceptable, donc les gens manifestent à bon droit ». Sur la situation politique en Haïti, elle déclare : « Il faut que nous retournions à une démocratie formelle. Il n’y a qu’un gouvernement légitime aujourd’hui qui peut prendre des décisions. Une autre transition occasionnerait autant de frustration. La solution aujourd’hui passe par des élections qui vont permettre un retour à l’ordre formel. » 

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 

 
Deuxième séisme en quatre jours au Mexique
Le Mexique secoué par un nouveau séisme ce jeudi 22 septembre 2022, il s’agit du deuxième en quatre jours. Ce séisme de magnitude 6,9 a été ressenti dans la capitale et dans l’ouest du pays. Il aurait fait deux morts. Le séisme de lundi (19 septembre 2022), survenu le jour anniversaire des tremblements de terre de 1985 et 2017, a fait deux morts.

 
 Au festival America, la littérature de l’urgence d’Antoine Desjardins
Le festival America débute officiellement ce jeudi 22 septembre à Vincennes, près de Paris. Comme son nom l’indique, il sera question des Amériques, avec des rencontres, des ateliers, des projections sur des thèmes variés, notamment celui de l’enjeu climatique. L’auteur québécois Antoine Desjardins participera à plusieurs tables-rondes sur le sujet. Dans son recueil de nouvelles Indice des feux, publié en janvier 2021 aux éditions La Peuplade, ses fictions abordent la question du climat et des catastrophes naturelles. Pour lui, la littérature « peut explorer le point de vue humain » de cet enjeu devenu majeur : « au lieu d’essayer d’apprendre aux gens, de faire la morale, de dire quoi penser, ce qui est contre-productif surtout en littérature, il faut plutôt se plonger dans des expériences humaines qui sont approfondies ». Il était l’invité du journal d’Haïti et des Amériques sur RFI.

  • Indice des feux (janvier 2021), Antoine Desjardins, Éditions La Peuplade.

 
 Et à la Une du Journal de la 1ère  
Les maires sont au chevet de leurs populations sinistrées après le passage du cyclone Fiona.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *