Les policiers des 29e et 30e promotions ont reçu leurs arriérés de salaire

Les policiers des 29e et 30e promotions ont reçu leurs arriérés de salaire

Suite aux exigences du chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale, Joseph Jouthe, le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a remis, ce samedi 25 avril 2020, à l’administration de la Police Nationale d’Haiti (PNH), mille neuf cents soixante-sept (1967) chèques, destinés à payer des mois d’arriérés de salaire.

Les policiers issus de la 29e promotion ont reçu la totalité des mois d’arriérés salaires.

704 chèques: 6 mois d’arriérés de salaires de la 29° promotion, soit d’octobre 2018 à février 2019, ont été remis aux responsables de la police. 690 chèques: arriérés de grade ont été également livrés.

Les policers de la 30e promotion de la PNH qui exigent 9 mois d’arriérés ont obtenu le paiement de sept mois.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

À cet effet, 573 chèques couvrant le payroll octobre 2019 à avril 2020 de la 30 promotion ont été soummis à la PNH.

“Pour la 30eme promotion, 81 avis n’ont pas pu être traités en raison des NIF inscrits sur les avis qui ne correspondent pas à ceux du SYSDEP (système informatisé de gestion des dépenses publiques); de l’incohérence des informations inscrites sur les avis et des départements d’affectation disponibles sur le SYSPAY (système de gestion de la paie) ; et de l’inter-changement entre les noms et les prénoms en comparant les avis et les données du SYSPAY” , a rapporté la Primature dans une note promettant que ces différents problèmes vont être incessamment adressés, au cas par cas.

Le Premier ministre profite de l’occasion pour remercier et féliciter les employés du MEF qui se sont mobilisés pour finaliser le traitement de ces dossiers.

Dès son accession, en mars 2020, à la tête du Gouvernement, le Premier ministre, Joseph Jouthe, n’a cessé de promettre un avenir meilleur aux policiers.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    27 avril 2020, 03:08

    Le PM n’a pas le choix. Le SPNH a vu le jour dans le but de pallier a’ ces problemes recurrents touchant l’institution. Le SPNH a fait sien cet adage, "la carotte ou le baton." Cela a cre’e un autre dynamique. Enfin, ces fils et filles des "tet koden" ont une certaine satisfaction.

    L’Observatoire

    REPLY