Les signataires de l’accord PEN dressent un bilan négatif de la première année d’Ariel Henry à la tête du pays

Les signataires de l’accord PEN dressent un bilan négatif de la première année d’Ariel Henry à la tête du pays

Les porteurs de l’accord PEN dénoncent encore une fois la persistance de la crise, indiquant que le Premier ministre Ariel Henry ne s’est pas vraiment appliqué à sa résolution.

Lors d’une conférence de presse, ce mardi, à Delmas, ces dirigeants politiques ont dressé un bilan nettement négatif de la gouvernance du docteur Henry, un an après son ascension à la Primature de la République.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« La situation a empiré et tout est au point mort », s’insurge le farouche opposant du régime PHTK, Serge Jean-Louis.

L’ex-député s’est montré très critique envers Monsieur Henry du fait de n’avoir pas tenu ses promesses relatives notamment à un apaisement de la situation socio-économique.

L’insécurité bat son plein avec la multiplication démesurée des cas de kidnapping et d’assassinats perpétrés par les groupes armés sur les citoyens notamment dans les zones réputées à risque, a encore dénoncé Serge Jean-Louis.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *