L’exécutif parle de dialogue et d’élections

L’exécutif parle de dialogue et d’élections

Cette fois-ci le chef de l’État, Jovenel Moïse, ne fait pas d’exhortation au dialogue. Il hausse le ton et blâme les réticents.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Nous mettons en avant toutes sortes d’alibis pour continuer à nourrir nos querelles intestines sans trouver une seule raison pour dialoguer. Une rencontre autour d’une table est souvent plus fructueuse que toutes les violences inutiles et destructrices », a-t-il tweeté ce 8 avril.

Entre-temps, son administration prépare les élections. Le chef du gouvernement, Joseph Jouthe, met la pression. « Je préside mon 15e Conseil de gouvernement où l’emphase est mise sur la cohésion, la communication autour du référendum et les élections. J’en appelle à l’attention des ministres sur le respect des directives données pour l’application des politiques et la poursuite des priorité », a-t-il posté sur son compte Twitter.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *