L’OEA renouvelle son support à Haïti après l’assassinat du président Moïse

L’OEA renouvelle son support à Haïti après l’assassinat du président Moïse

Le crime crapuleux dont a été victime l’ancien président de la République Jovenel Moïse, le 7 juillet dernier, a choqué l’Organisation des Etats Américains (OEA), de l’avis du secrétaire Général Luis Almagro, qui souhaite que la démocratie soit sauvegardée dans le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Il est important de coopérer pour la transition démocratique », a dit le secrétaire général de l’OEA, en entrevue à Washington avec une délégation de journalistes haïtiens.

Dans ses différents programmes visant à supporter Haïti et à contribuer à la résolution des problèmes, l’Organisation des Etats Américains (OEA) a déjà créé 4 000 emplois, selon les précisions de M. Almagro. Selon lui, le renforcement des institutions, l’appui au processus électoral et l’autonomie de la société civile, sont, entre autres, les principales priorités de son Agenda pour Haïti.

« Haïti est dans mon coeur. C’est un pays que j’adore, particulièrement pour son histoire comme premier peuple noir libre », a fait savoir Luis Almagro, qui croit que le pays est un exemple aux yeux du monde entier. « Je crois que le peuple haïtien doit trouver le chemin de la dignité », a-t-il soutenu.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *