L’opposition politique foule le macadam, au moins un blessé par balle enregistré

L’opposition politique foule le macadam, au moins un blessé par balle enregistré

A l’initiative de plusieurs leaders de l’opposition dont l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles, plusieurs centaines de personnes ont investi les rues de Port-au-Prince ce dimanche. Au moins une en est sortie blessée.

Les protestataires entendaient exiger le départ du président de la République Jovenel Moïse le 7 février 2021, date, selon eux, de la fin de son mandat. Des pneus enflammés et des pierres ont été erigés dans plusieurs rues.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Réunie au carrefour de l’aéroport, l’une des branches de la manifestation n’a pas pu atteindre son objectif. Des agents de l’ordre se sont dressés en obstacle, notamment au niveau de Delmas 30 et à Nazon. Face aux jets de pierre des manifestants, les policiers ont riposté à coup de gaz lacrymogènes.

Une personnes a été atteinte de projectile dans le camp des protestataires, les policiers sont pointés du doigt.

L’autre branche de la manifestation réunie à Pétion-Ville a pu arriver au Champ-de-Mars sans grande difficulté.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *