Manifestation contre Ariel Henry: La police disperse la foule à coups de gaz lacrymogène

Manifestation contre Ariel Henry: La police disperse la foule à coups de gaz lacrymogène

Des agents de la police nationale d’Haïti ont dispersé, au milieu de la journée du 27 juillet, à coups de gaz lacrymogène, une manifestation pour exiger le départ du chef du gouvernement Ariel Henry.

Parti sous le Viaduc, au Carrefour de l’aéroport, le cortège a parcouru l’autoroute de Delmas. Les manifestants, environ une centaine, ont érigé tout le long de la route des pneus enflammés, de grosses pierres obstruant le passage des véhicules.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ils ont dénoncé la hausse des prix des produits de première nécessité, l’insécurité, le kidnapping qui continuent de faire des victimes dans la région métropolitaine du pays.

À Delmas 48, des heurts ont éclaté entre les forces de l’ordre et les manifestants qui ont incendié sur leur passage un véhicule, propriété d’une organisation internationale, dont le nom n’a pas été communiqué à la rédaction de Haïti 24.

Pour l’instant, le calme est revenu, mais les restes des pneus enflammés et des pierres jonchent encore la route de Delmas.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *