Martine Moïse réaffirme son intention de présenter sa candidature à la présidence d’Haïti

Martine Moïse réaffirme son intention de présenter sa candidature à la présidence d’Haïti

L’ex Première Dame, Martine Moïse, a réaffirmé son intention de se porter candidate à la présidence d’Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans une entrevue accordée à l’agence Reuters, la veuve de Jovenel Moïse a demandé au Premier ministre Ariel Henry de garantir la stabilité, en convoquant les élections dans le pays dans les meilleurs délais.

D’un autre côté, Mme Moïse a sollicité l’appui de l’internationnal afin de rendre justice à son mari, assassiné chez lui à Pèlerin 5, le 7 juillet dernier. Selon l’ex Première Dame, il est important de faire avancer l’enquête afin d’identifier ceux qui ont commandité le crime contre son époux.

Rappelons que le ministère de la Justice promet un montant total de 10 millions de gourdes à quiconque aidera à capturer lea fugitifs Wendell coq Thélot, John Joël Joseph, Joseph Félix Badio, Samir Handal et Rodolphe Jaar.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    2 septembre 2021, 00:09

    Quelques jours après l’assassinat du président Jovenel Moise, selon le RNDDH, le nommé Samir Handal (se lakay li Christian Emmanuel Sanon te pran lojman) a été conduit à l’aéroport international par des policiers. Le ministre de la "justice" est en train de jouer avec les canards sauvages dans la société moribonde.

    Parait-il, en devenant Présidente, elle va chercher des Martiens.nes pour l’aider à face aux « Oligarques Corrompus », de venir à bout des Malfrats du parlement et de réussir là où son mari avait échoué piteusement. En attendant, nous ne sommes pas encore là.

    Ne l’oubliez pas, dans le cadre de l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval, la veuve est une personne d’intérêt. Nan kad sistèm nan, Jovenel ki te refize yon vrè Moise mouri pou twou je l. Yo pap janm jwenn "Parenn" ak lòt otè entèlektyèl yo.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY