Migration : 18.872 personnes refoulées au cours du mois d’août, selon un rapport du GARR

Migration : 18.872 personnes refoulées au cours du mois d’août, selon un rapport du GARR

Les rapatriements et refoulements des Haïtiens en situation irrégulière dans des pays de la région se multiplient. En effet, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), dans un rapport menstruel publié ce mardi, indique avoir enregistré au total 18.872 cas de rapatriements, soient 12.102 hommes; 4433 femmes; 1293 garçons et 1045 fille, au niveau des différents points frontaliers. Ces chiffres sont ainsi répartis : République Dominicaine : 18.412, Bahamas : 250, Cuba : 133 et USA : 77.

Joint au téléphone par un rédacteur de Haïti 24, Sam Guillaume, responsable de communication du GARR, informe de ces 18.872 compatriotes retournés au pays, figurent 252 femmes enceintes, provenant des quatre pays sus-mentionnés, et 123 enfants non-accompagnés provenant exclusivement de la République dominicaine.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

M. Guillaume qui dénonce les mauvaises conditions dans lesquelles ces personnes ont été rapatriées, appelle les autorités dominicaines à appliquer, scrupuleusement, le protocole d’accord bilatéral relatif au rapatriement des migrants, paraphé en décembre 1999.

Par ailleurs, il exhorte les autorités haïtiennes à tout mettre en œuvre afin de créer des conditions de vie en Haïti, question de dissuader les Haïtiens à quitter le pays massivement, souvent dans des voyages clandestins, en quête d’une vie meilleure.

Soulignons que des xénophobes dominicains, passant par le canal des syndicats de transport, ont annoncé, le lundi 5 septembre, avoir mis des moyens de locomotion, dans les 32 provinces du pays, à la disposition de la Direction des Migrations en vue de faciliter la vague de déportations des Haïtiens qui vivent en République Dominicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *