Monsieur le Premier ministre êtes vous fier de votre ministre des travaux publics ?

Monsieur le Premier ministre êtes vous fier de votre ministre des travaux publics ?

C’est un fait avéré que sept mois après son installation, le gouvernement d’Ariel Henry tarde encore à délivrer la marchandise, réaliser ses projets. Si projet il y en avait, bien entendu. En effet, aucune initiative sociale du gouvernement, de nature à apaiser la misère de la population, n’a été réalisée. Aucune disposition, visant le rétablissement d’un climat de paix n’a en été adoptée.

Si l’insécurité, le kidnapping contraignent les gens à rester chez eux, l’état lamentable des routes empêche à ceux qui veulent braver le danger, de circuler confortablement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Après une nuit de pluie, les rues bondées d’immondices et de boues, rendent la circulation des piétons difficile. N’en parlons pas de la circulation des véhicules.

L’état lamentable des routes nationale, l’endommagement des tronçons de route nuisent à la fluidité de la circulation. À Carrefour Rita, une localité limitrophe de la commune de Tabarre et Delmas, comme à Juvenat (Pétion-Ville), même au plein cœur de la capitale, au nez et à la barbe du ministre des travaux publics, transport et communication, Rosemond Pradel, les problèmes sont exposés. Cependant, ce dernier, en bon incapable, les ignore.

Depuis son installation, il y a de cela plus de sept mois, aucune réalisation, aucun projet de réhabilitation ni de construction n’a eu lieu. Plus d’un se demandent, avec perplexité, s’il y a un ministre des travaux publics en fonction.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *