« Nap mache pou lavi »invite les acteurs à une prise de conscience

« Nap mache pou lavi »invite les acteurs à une prise de conscience

Le regroupement socio-politique, « Nap Mache Pou Lavi » invite, dans une note parue ce 8 février 2022, les différents acteurs à agir dans l’intérêt de la population. Cette structure déplore qu’il n’y ait toujours pas un consensus suffisant pour doter le pays d’un accord global, environ 7 mois après l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

« Nap mache pou lavi »estime qu’un dépassement de soi des acteurs est plus que nécessaire pour dénouer la crise multidimensionnelle qui ronge le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Le 7 février devrait interpeller chaque homme et chaque femme d’Haïti. Cette date d’entrée en fonction d’un président démocratiquement élu symbolise la fin de la dictature (départ des Duvalier) et le choix de la démocratie (adoption de la Constitution du 29 mars 1987) ».

Tout en déplorant qu’aucun consensus n’ait été dégagé jusqu’à date, « Nap mache pou lavi » souligne le repositionnement de certains regroupements promoteurs de propositions de sortie de crise. « Des entités de l’accord de Louisiane nouvellement conclu s’apprêtent à adhérer à celui du 11 septembre; le Protocole d’entente nationale (PEN) a rejoint l’accord de Montana qui a élu Monsieur Fritz Alphonse Jean, préalablement choisi par Louisiane, président du collège de transition et Steven Benoit premier ministre selon ledit accord; des non-alignés tels que : SOLID, Chimen delivrans Haïti, UNIR… se positionnent; plusieurs structures de la société civile discutent sur la possibilité de se constituer médiateur ». Mais des chantages qui n’améliorent en rien les conditions de vie de la population, regrette le regroupement dans sa note.

En fin, les responsables de cet organisme demandent aux concernés de faire du problème de l’insécurité qui mine le quotidien de la population une priorité, afin de créer des conditions pouvant favoriser la tenue d’élections dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *