« Nou Pap Konplis » exhorte Garry Conille à prioriser la lutte contre l’insécurité et la corruption

« Nou Pap Konplis » exhorte Garry Conille à prioriser la lutte contre l’insécurité et la corruption

Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 18 juin 2024, l’organisation Nou Pap Konplis a fermement exhorté le Premier Ministre Garry Conille à faire de la lutte contre la corruption une priorité de son administration. Le porte-parole de l’organisation, Ricardo Fleuridor, a salué la décision du Conseil Présidentiel de Transition et du Premier Ministre de révoquer Frantz Elbé à la tête de la Police Nationale d’Haïti (PNH), après trois années de service jugées non satisfaisantes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Nou Pap Konplis a également félicité la nomination de Normil Rameau en tant que nouveau directeur de la PNH. Toutefois, l’organisation insiste sur la nécessité de surveiller ce dernier pour aborder les questions fondamentales au sein de l’institution policière.

Lors de cette conférence, Nou Pap Konplis a dressé un bilan des déclarations du Premier Ministre concernant la sécurité, un thème qu’il a souvent évoqué comme crucial. L’organisation a rappelé que la situation sécuritaire actuelle ne dépend pas uniquement de la PNH, mais également de la collaboration avec les mairies et les collectivités territoriales.

Nou Pap Konplis a souligné l’importance de changements radicaux à la tête des institutions, en insistant sur la nomination de personnes compétentes. Sans ces mesures, l’organisation craint que le pays ne subisse encore deux années de violence sous le joug des bandits, malgré l’arrivée des forces multinationales.

De plus, l’organisation a demandé au nouveau Directeur de la PNH de fournir aux policiers les matériels nécessaires pour combattre efficacement les criminels. Ils ont également proposé que le Premier Ministre déclare d’utilité publique tous les hôpitaux du pays pour garantir des soins immédiats aux policiers blessés en service.

Nou Pap Konplis a insisté sur la nécessité pour le Premier Ministre de faire appel à la Cour des Comptes pour évaluer l’inefficacité des tribunaux administratifs. En outre, ils ont appelé à un audit des administrations publiques, notamment le Fond National de l’Éducation (FNE) et le Ministère des Affaires Étrangères, afin de faire la lumière sur les actes de corruption.

Enfin, l’organisation a exhorté le Premier Ministre à garantir l’indépendance de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC). Pour une lutte efficace contre la corruption, l’ULCC doit être une institution inamovible, avec des mandats clairs pour ses dirigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *