Nuit sombre à Port-au-Prince et Delmas : RNDDH recense 19 morts, un blessé par balles, le gang « Krache dife » pointé du doigt

Nuit sombre à Port-au-Prince et Delmas : RNDDH recense 19 morts, un blessé par balles, le gang « Krache dife » pointé du doigt

Le réseau national de défense des droits humains a rencontré certains habitants de Delmas 32 autour des événements sanglants survenus à Christ-Roi, Delmas 31 et à l’Avenue N prolongée. Les personnes interrogées ont expliqué que les individus armés qui sont impliqués dans l’organisation et la perpétration de ces attaques font partie de la base Krache Dife dirigée par Wilson Pierre connu sous le nom de James Alexander alias ti Sonson et Jean Manillo Viau alias Manino ou Manillo.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

À l’Avenue N prolongée, entre 21:30 et 22 :00, une (1) personne a été tuée par balle, rapporte le RNDDH dans un communiqué de presse. À la rue Dessalines, Delmas 32, vers 22 heures 40, trois (3) motocyclettes transportant au moins deux (2) individus chacune, tous lourdement armés, ont ouvert le feu sur des personnes. Cette attaque a fait au moins quinze (15) morts dont quatorze (14) sur le coup et un (1) autre à l’hôpital.

Ce dernier faisant partie des deux (2) blessés qui avaient été conduits à l’Hôpital Bernard Mevs. À la Rue Acacia, Christ Roi, trois (3) personnes ont été assassinées, poursuit le RNDDH qui confirme que le constat de onze (11) des cadavres a été réalisé le 30 juin 2021 par le juge suppléant du Tribunal de Paix de Delmas, Maître Raphaël PIERRE tandis que les corps du journaliste Diego CHARLES, de la militante Marie Antoinette DUCLAIRE alias Netty et de Seighmel Fanelson Sal-Doly ont été constatés par le juge suppléant du Tribunal de Paix de Port-au-Prince, section Sud, James SAINT JEAN.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *