ONU : la Russie suspendue du Conseil des droits de l’homme

ONU : la Russie suspendue du Conseil des droits de l’homme

L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a voté ce jeudi la suspension de la Russie du Conseil des droits de l’homme pour « atteintes flagrantes et systématiques » aux droits humains et au droit international humanitaire.

Ce sont les Etats-Unis qui ont porté cette décision de l’ONU, votée par 93 pays, contre le pays de Vladimir Poutine qui continue d’être frappé de sanctions. 98 pays se sont abstenus et 24 autres, dont l’Iran, le Kazakhstan et le Cuba, ont voté contre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La Chine, qui s’est également opposée à cette décision, parle d’une « démarche hâtive » qui ne fera que mettre de l’huile sur le feu.

Suite à cette décision, l’Ukraine s’est dit reconnaissante. « Les criminels de guerre n’ont pas leur place dans les organes de l’ONU visant à protéger les droits de l’homme », a réagi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, sur son compte Twitter.

La Russie est le deuxième pays à être suspendu du Conseil des droits de l’homme. En 2011, la Libye avait fait l’objet d’une décision pareille.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par les forces russes, beaucoup de civils, notamment des journalistes ukrainiens et étrangers, ont perdu la vie.

Haïti 24 avec Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *