Passage des convois humanitaires : les agents du CIMO utilisent l’arme de la dialectique

Passage des convois humanitaires : les agents du CIMO utilisent l’arme de la dialectique

Les agents spécialisés de la PNH mettent les bouchées doubles afin que les convois, qui doivent être livrés aux victimes des intempéries et du séisme dévastateur ayant frappé le grand Sud du pays, arrivent à destination.

Certains convois qui ont déjà laissé la capitale sont bloqués au cours de route par des habitants qui s’estiment également touchés par le séisme et les intempéries. Sachant que la route Sud est livrée aux pillards, la police a dû changer de stratégie.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Des policiers du CIMO ont utilisé l’arme de la dialectique pour convaincre des membres de la population à débloquer la circulation au niveau de morne St Georges, St Louis du Sud et Cavaillon.

Ceci, dans le but de faciliter le passage des convois humanitaires qui se rendent dans le Grand Sud, très affecté suite au passage du tremblement de terre et des dernières intempéries.

Gardy Saint-Louis

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *