Pasteur André Muscadin porté en triomphe par ses fidèles pour son retour

Pasteur André Muscadin porté en triomphe par ses fidèles pour son retour

Pasteur André Muscadin a laissé le pays il y a 6 mois et s’est installé au sud des États-Unis, dans l’État Floride, plus précisément à Miami. De retour en Haïti, il a été accueilli royalement par les fidèles de son église.

En effet, dans une vidéo devenue virale, montrant le Révérant André Muscadin, lors d’un culte le mercredi 29 décembre, a été porté en triomphe, acclamé par les fidèles de l’église Shalom Tarbernacle de Gloire, qui ont scandé son nom, pour fêter le retour de ce dernier. Un moment de profonde émotion traduisant le vide qu’a laissé le pasteur pendant ces 6 mois.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans cette scène, M. Muscadin a pu apprécier l’admiration de son église et son environnement pour lui. Elle a aussi suscité beaucoup de commentaires témoignaient le respect à l’égard du pasteur, d’autres l’encourageaient. “Ke pastè a pa fè bak lè se pou bondieu bonne kontinite”, a t-on lu dans un commentaire.

Un autre internaute relativisait le geste des fidèles et a écrit : “Ou wè moun ou fè renmen w tout bon vre a, pèsonn pap ka fè l rayi w… Bèl egzanp… Satan wa yan”.

Selon les rumeurs, le dirigeant de l’église Shalom Tabernacle de Gloire fuirait le pays en raison de l’insécurité. Il était parti à un moment où les chefs religieux étaient dans le viseur des kidnappeurs. Pas moins de trois pasteurs ont été enlevés en moins d’un mois.

Si l’on se rappelle l’enlèvement du pasteur de l’église Jesus Center, Jean Pierre Ferer Michel, le diacre de la première Église Baptiste, mort lors d’une tentative de kidnapping, et le pasteur de l’église Méthodiste Dévariste Éliodor.

Mais selon l’information recueillie d’un proche du pasteur, M. Muscadin est en Haïti pour faire les préparatifs et chanter les funérailles de l’ingénieur qui était en charge de la construction de l’église, mort dans un accident de la circulation le mardi 28 décembre dernier.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    31 décembre 2021, 00:48

    Je l’ai dit souvent à qui veut l’entendre, le peuple haïtien est très bon enfant. Il se contente de peu. C’est dommage, 36 ans après le départ du dictateur Jean-Claude Duvalier, le peuple Haïtien ne trouve pas un groupe d’hommes et de femmes capables de le conduire vers la terre promise. En 36 ans, les politicien.nes se sont révélés des dilapidateurs, des corrompus/corrupteurs, des laquais des Oligarques et de l’international.

    Il n’y a rien d’étonnant, les fidèles avaient envi de voir, de toucher et de vénérer le pasteur André Muscadin, après 6 mois d’absence dans le pays. Après le "pays lock" des apprentis politiciens André Michel, Nenel Cassy… et une partie des marchands du Blackout, si le président Jovenel Moise s’était dépêché à remettre "Ti rès la" a pèp la tout bon sans être un slogan dans le sens de "roch nan dlo pwal konn doulè roch nan solèy," les assassins réfléchiraient 77 fois et 7 fois à mettre fin à sa vie pour ne pas transformer le pays en brasier.

    Et pourtant, les assassins allaient faire passer la population pour leur allié bienveillant, en misant leur l’indifférence après avoir exécuté le président Jovenel Moise. Dans l’ensemble, les assassins ont eu gain de cause. L’émotion de l’après 7 juillet 2021, a fait son temps comme Martine Moise qui voulait profiter du cadavre chaud de Jovenel Moise.

    Dans le cadre du système, comme Jean Léopold Dominique… et Monferrier Dorval, Jovenel Moise passe déjà dans la rubrique des pertes et profits.

    Dans la mesure où le pasteur André Muscadin n’a rien à voir aux politiciens bluffeurs hier et aujourd’hui, il doit tirer beaucoup d’enseignements de l’accueil des compatriotes à son égard. Sur le long terme, il ne doit pas les décevoir comme les vils politiciens des décennies perdues (1986-2021). Les fidèles ont la confiance en leur pasteur.

    OQHI

    REPLY