Personnes âgées ou à risque | Des experts recommandent une dose de rappel de Moderna

Personnes âgées ou à risque | Des experts recommandent une dose de rappel de Moderna

(Washington) Un comité d’experts a recommandé jeudi une dose de rappel du vaccin anti-COVID-19 de Moderna aux États-Unis pour certaines catégories de populations, un mois après avoir pris la même décision pour le vaccin de Pfizer.  

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

                <div class="datewrapper ">
        <div class="dates">
        <span class="created">
            <time datetime="2021-10-14T15:51:23-04:00" itemprop="datePublished">
                <span class="publicationsDate--type-publication">Publié le 14 octobre 2021 à 15h51</span>
            </time>
        </span>
                </div>
    <div id="61688d8425f88" class="socialShare">

<span class="share" data-toggle-class="open" data-toggle-class-target="#61688d8425f88">
    <img src="https://static.lpcdn.ca/lpweb/mobile/img/share-icon.png" alt="Partager">
</span>
<ul class="buttons">
<li class="facebook">

</li>
<li class="twitter">

</li>
<li class="linkedIn">

</li>
<li class="copyLink">

    <span class="placeholderCopy placeholderCopy--layout-horizontal">✓ Lien copié</span>
</li>
<li class="print">

</li>
                <div class="author authorModule">
    <div class="details authorModule__details">
                        <span class="organization authorModule__organisation ">Agence France-Presse</span>
        </div>
                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">L’avis de ce comité consultatif de l’Agence américaine du médicament (FDA) — composé de chercheurs, d’épidémiologistes, et de spécialistes des maladies infectieuses — n’est pas contraignant, mais il est rare qu’il ne soit pas suivi par la FDA.&nbsp;&nbsp;</p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Au terme d’une journée de débats, les experts se sont prononcés pour autoriser l’administration d’une dose de rappel de Moderna à trois catégories de personnes&nbsp;: toutes celles âgées de plus de 65&nbsp;ans, et, entre 18 et 64&nbsp;ans, celles présentant un « haut risque » de développer une forme grave de la maladie, ainsi que celles dont le travail ou la situation implique une exposition « fréquente » au virus. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Les mêmes définitions avaient été adoptées pour le rappel de Pfizer. </p>

                <div class="slimcut" id="div_telaria_outstream">
                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">La dernière catégorie inclut les employés de supermarchés, les travailleurs de santé ou encore les prisonniers et les personnes accueillies dans des refuges pour sans-abri.&nbsp;&nbsp;</p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Cette dose de rappel pourra être administrée à partir de six mois après la deuxième injection du vaccin de Moderna. Le dosage est de 50&nbsp;microgrammes, soit la moitié du dosage des injections initiales. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Dans sa présentation devant le comité, une représentante de Moderna a notamment fait valoir que cette dose de rappel aiderait à combattre le variant Delta, au moment où le vaccin voit son efficacité baisser avec le temps contre les infections et les cas légers de la maladie —&nbsp;même s’il reste efficace contre les cas graves.&nbsp;&nbsp;</p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Le comité doit à nouveau se réunir vendredi, cette fois pour rendre son avis sur une dose de rappel du vaccin de Johnson&nbsp;&amp;&nbsp;Johnson.&nbsp;&nbsp;</p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Il discutera également vendredi des résultats d’une étude publiée cette semaine, portant sur la possibilité d’utiliser un vaccin différent pour la dose de rappel que pour la série d’injection(s) initiale —&nbsp;ce qui n’est pas autorisé pour le moment aux États-Unis.&nbsp;&nbsp;</p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Cette étude suggère que les personnes ayant reçu le vaccin de Johnson&nbsp;&amp;&nbsp;Johnson pourraient avoir intérêt à recevoir une dose de rappel d’un vaccin différent, à ARN messager. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Près de 15&nbsp;millions d’Américains ont reçu une dose du vaccin de Johnson&nbsp;&amp;&nbsp;Johnson, et près de 70&nbsp;millions sont entièrement vaccinés avec Moderna. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Si la FDA autorise officiellement les doses de rappel pour ces deux vaccins, un comité d’experts des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) devra à son tour rendre son propre avis la semaine prochaine, lors d’une réunion planifiée pour mercredi et jeudi.&nbsp;&nbsp;</p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Les CDC devront enfin publier les recommandations précises pour ces injections, à destination des professionnels de santé les administrant.&nbsp;&nbsp;</p>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *