Politique : “Nou pap konplis” désapprouve la commission de négociation du gouvernement, appelle à la mobilisation

Politique : “Nou pap konplis” désapprouve la commission de négociation du gouvernement, appelle à la mobilisation

Alors que les discussions avec les signataires de Montana/PEN et alliés sont toujours dans l’impasse, la commission de négociation du gouvernement poursuit son pèlerinage auprès d’autres structures politiques et de la société civile organisée de la vie nationale. Dans une note de presse publiée ce lundi 1er août, la structure petrochallenger baptisée « Nou Pap Konplis », désapprouve la démarche du gouvernement initiée par cette commission.

« Nou Pap Konplis rejette d’un revers de main la commission de négociation créée par l’équipe de Ariel Henry », lit-on dans cette note paraphée par le porte-parole.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour NPK, la commission de négociation est un moyen pour le gouvernement et ses alliés de faire leur beurre et blanchir de l’argent et soudoyer des personnalités des différents secteurs.

« En effet, c’est une commission sans éthique, viciée à la base, formée d’irritants et d’entrepreneurs politiques.
Dans le cadre de la création de cette commission amorphe, le trésor public a décaissé plusieurs millions de gourdes au profit de la bande à André Michel et ses acolytes pour soudoyer diverses personnalités issues de différentes structures aux fin de lobbying, se faire une image dans l’opinion publique et afin de faire passer le temps alors que la population croupit dans la misère la plus abjecte », poursuit la note.

NPK appelle la population à se mobiliser, à l’instar du peuple sri-lankais, afin de ramener les autorités à l’ordre.

Soulignons que les membres de l’accord Montana avaient posé, dans une correspondance responsive adressée au premier ministre Ariel Henry en juin dernier, les modalités du dialogue et les points sur lesquels devraient être accentuées les discussions avec le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *