Pour la lutte contre l’insécurité , Jovenel Moïse demande une trêve

Pour la lutte contre l’insécurité , Jovenel Moïse demande une trêve

Les conséquences tragiques de l’opération policière de ce vendredi 12 mars à Village de Dieu a suscité la réaction du président Jovenel Moïse. Le chef de l’Etat a invité tous les acteurs de la société à observer une trêve afin de faciliter un front commun pour combattre l’insécurité.

L’événement sanglant qui a eu lieu à Village de Dieu ce vendredi semble avoir modifié le contenu de l’intervention du chef de l’Etat. Jovenel Moïse, qui a donné rendez-vous au public à 13h, ce vendredi, pour une intervention en direct sur facebook, s’est montré affecté par la mort tragique des policiers.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Au moins quatre policiers abbatus et huit autres blessés! Le bilan de cette intervention policière dans ce quartier populaire a été un spectacle de mauvais goût. En réaction, Jovenel Moïse a sollicité la collaboration de tous pour affronter les hommes armés.

D’un autre côté, le locataire du palais national a, sur un ton menaçant, invité les bandits à changer de métier. « Je vous conseille de déposer vos armes. Tôt ou tard, bous serez attaqués », a averti M. Moïse, qui croit que ce qui s’est passé à village de Dieu est révoltant.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Il ne doit pas y avoir de zone de non droit dans le pays », pense Jovenel Moïse, annonçant que des stratégies sont en train d’être mises en place pour faire face aux bandits. « Vous êtes déjà vaincus. Vos jours sont comptés », a-t-il menacé.

Le président en a profité pour présenter ses sympathies à tous les agents de la PNH affectés par cet événement regrettable. Il a passé des instructions au chef du gouvernement Joseph Jouthe afin d’envisager la prise en charge des familles des policiers victimes dans le budget rectificatif.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *