Présence d’individus armés: Fritz Jean dénonce une campagne de machination politique et d’intimidation

Présence d’individus armés: Fritz Jean dénonce une campagne de machination politique et d’intimidation

La présence des individus armés aux côtés de l’ancien gouverneur de la Banque centrale, Fritz Alphonse Jean, a suscité de vives réactions. Le candidat à la présidence dénonce une campagne de machination politique et d’intimidation.

Le candidat à la présidence provisoire d’Haïti, Fritz Alphonse Jean, dans une vidéo virale sur les réseaux sociaux, a été remarqué aux côtés d’individus lourdement armés, au moment où il allait faire le dépôt de ses pièces, lundi, au Bureau de Suivi de l’Accord de Montana.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’ancien Premier ministre nommé dit constater avec stupéfaction la grossière machination politique. À son avis, c’est une démarche d’intimidation du candidat et une volonté d’entraver la marche du peuple haïtien dans sa quête de liberté.

« Le Bureau porte à la connaissance de l’opinion publique que les deux (2) citoyens qui accompagnaient M. JEAN lors du dépôt de ses pièces, sont des policiers qui assuraient la sécurité du candidat et de la foule de participants venus supporter la candidature de M. Jean », a précisé Fritz Alphonse Jean, ce mardi, dans une note publique de son Bureau de Communication.

« Bien sûr, cela fait peur. Cela fait peur au pouvoir, cela fait peur aux candidats rivaux, et cela fait peur par ce qu’il augure de la rupture annoncée », croit M. Jean, tout en lançant un appel au calme et à la vigilance à ses partisans et à la population « jusqu’à la victoire finale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *