Profanation du monument de Jean-Jacques Dessalines : Ariel Henry condamne l’acte

Profanation du monument de Jean-Jacques Dessalines : Ariel Henry condamne l’acte

Le premier ministre Ariel Henry dit condamner la profanation du monument de Jean-Jacques Dessalines. Un acte qui constitue, selon lui, une atteinte grave à la dignité du peuple haïtien et à ses valeurs républicaines.

En effet, des individus identifiés comme étant des militants politiques ont déposé des objets apparentés à des déchets au pied du monument érigé en mémoire de l’Empereur dans l’aire du champs de mars. Un acte qui a provoqué vague d’indignations.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« S’attaquer au monument symbolisant ce visionnaire, cette figure tutélaire, cette icône, cet émancipateur de la race noire, constitue une atteinte grave à la dignité du peuple haïtien et à ses valeurs républicaines », a fait savoir le chef du gouvernement.

Par ailleurs, le locataire de la primature a salué l’initiative prise par quelques citoyens de rectifier le tir, en déposant des gerbes de fleurs au pied du monument de l’Empereur. «Je salue ce geste magnanime, traduisant le profond respect voué à ce symbole de changement et de liberté qu’incarne Jean-Jacques Dessalines », a-t-il partagé .

Parallèlement, le Parquet de Port-au-Prince ayant à sa tête Me Jacques Lafontant, annonce la mise en mouvement de l’action publique contre les individus qui ont perpétré cet acte révoltant.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *