Protestation : le ministre de la Justice condamne les actes de pillage, menace de poursuivre leurs auteurs

Protestation : le ministre de la Justice condamne les actes de pillage, menace de poursuivre leurs auteurs

Le gouvernement, à travers son ministre de la Justice et de la sécurité publique, Berto Dorcé, condamne les actes de pillage enregistrés cette semaine lors des mouvements de protestation déclenchés dans plusieurs villes du pays contre l’ajustement du prix du carburant.

« Je condamne avec la dernière rigueur les actes de violence, de pillage et de vandalisme perpétrés contre les locaux d’institutions publiques et internationales, d’entreprises privées, ainsi que des résidences de leaders politiques et de paisibles citoyens », a tweeté le titulaire du MJSP, vendredi soir.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Il s’agit d’agissements barbares, révoltants, répréhensibles, contraires à la loi, à l’Etat de droit et aux normes démocratiques », a poursuivi Me Dorcé. Les auteurs intellectuels et les exécutants de ces actes seront déférés par devant les tribunaux pour répondre de leurs forfaits, annonce-t-il.

Plusieurs entreprises privées, des établissements scolaires et des organisations internationales ont subi grandement la fureur des manifestants qui ont tout emporté et mis le feu dans certains endroits à Port-au-Prince, aux Gonaïves, à Saint-Marc, entre autres.

« J’en profite pour appeler la population à ne pas céder à la violence aveugle et destructrice commanditée par des gens sans foi ni loi qui n’ont d’autres objectifs que d’assouvir leur faim politique », conclut le ministre Dorcé.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Gladys F Prepetit
    17 septembre 2022, 14:54

    les auteurs intellectuels du meurtre du président ont-ils été identifiés et arrétés?

    REPLY