Quand André Michel jouit des délices d’un pouvoir mal acquis

Quand André Michel jouit des délices d’un pouvoir mal acquis

C’est un André Michel un peu timide dans cette vidéo, circulant sur les réseaux sociaux, dans un programme « bòdègèt ». Démasqué par un membre du public, l’homme de loi, l’air gêné, ne savait quoi faire. On dirait qu’André Michel a oublié les déclarations tenues l’année dernière, en une période de fin d’année comme celle-ci.

Alors qu’il était l’un des opposants farouche à l’administration du feu président Jovenel Moïse, André Michel, du secteur démocratique et populaire, persistait sur le fait qu’il ne pouvait y avoir de fête de fin d’année, évoquant les mauvaises conditions de vie de la population. « Pèp la pa ka nan fèt. Pa gen fèt kesyon mwa desanm, pèp la pa ka manje, pèp la nan ensekirite, pa gen fèt, pa gen trèv. », avait lâché le prétendu « avocat du peuple ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Arrivé au pouvoir un an après, Me André Michel semble avoir abandonné le procès en pleine audience. En effet, son mutisme le prouve bien.

Soudainement, Me Michel a abandonné la lutte qu’il prétendait engager en faveur de meilleures conditions de vie de la population, alors qu’il est en parfaite position pour mener cette bataille.

Tout compte fait, il prouve que le bien-être collectif n’a jamais été sa motivation.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *