Quand Marc Anderson dénonce « en riant » l’opportunisme d’André Michel

Quand Marc Anderson dénonce « en riant » l’opportunisme d’André Michel

Mèt la gon jan kè l kontan semèn sa a
On le voit à la télé
On le voit sur les réseaux sociaux
Et une image vaut mille mots
D’habitude le maitre un tel est grincheux
Aujourd’hui il est heureux comme un poisson dans l’eau
Mèt la pap pran beton ankò
Mèt la pap mare min li ankò
Quelle transition
Mèt la pase de ti plat, kleren blan, ti tranpe, Zo devan à champagne de marque, grand vin d’Europe.
Quel bonheur bonheur d’être au timon des affaires de l’Etat.
Il est tellement heureux le maître, il tutoie les ministres.

Se normal pou di yo TU, pou li yo pa chèf, se li ki mete yo.
La météo politique annonce un ciel clément, une douce température pour les fêtes de fin d’années, à en croire l’heureux homme de la basoche.
Malere pa nan nwèl, le discours va changer.
Il passe de
Malheureux à l’homme heureux qui souhaite joyeux Noël à tout le monde.
Maître André Michel
Nou pral gade w, nou pral swiv ou
Certains disent que le maître a déjà changé d’appartement, il a changé de voiture.
Compliments au nouveau Prince de Port-au-Prince.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Manifestation aux frais de l’avocat
Le bonheur aux frais de la princesse
Pardon! Aux frais du gouvernement.
Me André Michel
Nou kontan kè w kontan
Men eske w ka fè moun matisan yo kontan tou
Kilè w ap fè kè moun Ti grav, Ti Bwa, Gran Ravin kontan tou.

Kilè moun Fontamara, Koridò Bastya, moun Kafou, Kafou fèy kontan tou.
Me André Michel est heureux.
Il ne cache pas sa joyeuseté.
Il nage dans le bonheur d’avoir mis sur pied un nouveau gouvernement
Sûrement Cher Maître, vous aurez beaucoup plus d’amis.

Pensez à toutes ces familles décapitalisées à cause du kidnapping, de l’insécurité généralisée.

On a envie de vous souhaiter bonne chance mais bon appétit parce que le gâteau est succulent.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

3 Commentaires

  • Antoine Langomier
    2 décembre 2021, 02:25

    À la Recherche des Faits Historiques

    Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Dans la mesure où Marc Anderson n’a pas des comptes à régler à Me André ou s’il n’est pas un Martien, il ferait mieux de s’occuper de ses affaires personnelles.

    En s’associant au carriériste Ariel Henry, Me André Michel n’agit pas en dehors des normes de son ancien patron Evans Paul et des autres politiciens sur le terrain. En dehors du milieu familial, la jeunesse a besoin d’avoir de vrais modèles. Et c’est là le plus grand dilemme de la jeunesse haïtienne. Au cours des 35 ans de Chute Libre, la jeunesse haitienne n’avait pas de modèles.

    Quel est le modèle de Me André Michel? Il s’agit d’un certain Evans Paul. Comme le politicien Rudy Hériveaux, de titidiste chien enragé, Evans Paul est devenu un martelliste et phtkiste sans faire de bruit, en dehors des yeux de la population. Comment ces dossiers n’intéressent pas M. Anderson. Bon, et s’il faudrait parler des Komokyèl Aristide/Préval et co. Ils ont gaspillé le pays, de mauvaise gouvernance en chaos et d’occupations à choléra. Kom degi, leurs échecs répétés allaient enfanter le musicien Martelly, PHTK et Jovenel Moise. Me André Michel n’est qu’un petit poisson, il se laisse emporter par le courant.

    Jocelerme Privert vs Ariel Henry

    En 2016, le secteur dit démocratique "largement large" était à l’Unisson dans l’expérience Privert. On se rappelle, Barbier, Bellerive, Micanor, Valet, Alexis, Espérance… et Volcy, n’hésitaient pas à prendre place dans le train du présumé assassin Privert. Me André Michel n’était pas au premier plan, mais il tirait son épingle du jeu. Fok li te viv tou. À ce moment, Pierre Espérance faisait peu de cas de son rapport sur le Massacre de la Scierie (Saint-Marc, le 11 février 2004).

    Au cours de cette transition pour le partage du gâteau entre les amis du secteur dit démocratique en dehors des yeux de la population, l’ancien sénateur Moise Jean Charles était le grand perdant. Valet, Assad…et Eddy Jackson Alexis dépassaient de loin un Marcel Gilbert, aux anges. Personne ne voyait rien d’anormal. Un peu plus tard, au vu et su de la société civile au rabais, Alexis acceptait de servir le PHTK, en méprisant les enseignements de son mentor, le professeur Anil Louis Juste.

    Contrairement sous Privert, dans le train du PHTK et Ariel Henry, Me André Michel ne se trouve pas dans une position de seconde zone. En signant l’ "accord du 11 septembre," Me André Michel a porté un coup terrible à l’ "accord du 30 août" (Montana). Soit dit au passage l’accord Montana ressemble à la plateforme politique du FNCD. On connaît les fruits du FNCD: division, mauvaise gouvernance, chaos, trahison, occupations…et choléra.

    Dans la conférence de presse du 30 novembre, Me André Michel défendait ses acquis comme un Assad Volcy et la bande du temps de Privert. Il ne manquait d’affirmer, "Mwen tande yon bann moun kap jebede sou SDP." Et un certain Nenel Cassy de renchérir dans le dos de Pierre Matillus, "Nou te wè jan denye tranzisyon an te pase. Yo te transfere pouvwa bay PHTK." En s’exprimant ainsi, comme quoi il n’était pas partie prenante dans ce qui allait arriver. Quel Cynisme!

    Avec le présumé petrovoleur Patrick Noramé sous ses bras, Cassy n’exigeait pas la mise en application du rapport de Cieve (Commission Indépendante d’Evaluation et de Vérification Électorale). Il est à se demander, comment un homme averti comme François Benoît pouvait accepter de se mettre au service des idiots et jouisseurs.

    Paraît-il. M. Marc Anderson n’est pas au courant de cette information, à part Me André Michel, aux dires du journaliste Marvel Dandin, le PM de facto Ariel Henry trouve indispensable les conseils de Privert, Evans Paul et de Martelly (emisyon pale pou n vanse, 7 novanm). Fok nou sispann chwazi voye roch sou bannann mi…

    M. Anderson a intérêt à utiliser son micro et ses papiers pour exhorter la jeunesse à s’armer de l’idéologie de la patrie, en méprisant les politiciens des générations Aristide/Préval, Henry, Paul…et Michel.

    Sous Privert, le gâteau était plus succulent pour Barbier, Bellerive, Volcy…et Nenel Cassy. Dans sa position de seconde zone, Me André Michel attendait patiemment son heure de gloire dans un pays instable où le pouvoir ne cesse de traîner dans les égouts pestilentiels et immondices à Port-Aux-Crimes.

    Contrairement à ce qu’affirme une certaine presse (yè yo te nan Privert ak tipaskout Préval), il n’y a pas une ancienne opposition. Pour les amnésiques, l’accord entre Préval et Espace de Concertation allait aboutir à la création du CEP de Me Léon Manus. Cette même presse ne parlait pas de l’ancienne opposition pour fustiger le nommé Evans Paul et les ingrédients de l’Espace de Concertation.

    Le Vide persiste sur le terrain politique. Tout un chacun a sa chance. Tout moun ka file zepon yo, en faisant mouche dans les élections ou les manifs pour des lendemains qui chantent à la Préval, Martelly…, Privert et André Michel. La Chute Libre continue…

    OQHI

    REPLY
  • Pierre Louis Romel
    2 décembre 2021, 18:50

    Bonjour à vous je veux être ton abonné

    REPLY
  • Similien Peterson
    3 décembre 2021, 05:44

    C’est pas étonnant ,on le voyait déjà comme un simple chercheur.D’ailleur la majeure partie de la population ne croyaient pas à ses mots.

    REPLY