Quand un « simple rappel » fâche la République Dominicaine

Quand un « simple rappel » fâche la République Dominicaine

Dans sa dernière sortie, le ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Dr. Claude Joseph, a rappelé aux autorités dominicaines que leur pays fait face à une situation de criminalité. Depuis, les violons ne s’accordent plus entre les deux pays.

Le 25 octobre dernier, dans une alerte de sécurité, les Etats-Unis avaient demandé à ses ressortissants de ne pas se rendre en République dominicaine. Au lieu de se montrer préoccupé par la situation de son pays, le président Luis Abinader préfère se pencher sur la situation haïtienne et cherche un vraisemblable appui de l’International en faveur d’Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le président dominicain veut profiter du dossier d’Haïti pour asseoir une certaine renommée à l’échelle internationale et tenter de s’imposer en leader de la région. Dans tous les rendez-vous internationaux, M. Abinader veut se montrer plus Haïtien et que les Haïtiens eux-mêmes. Pourtant, chez lui, ce n’est pas l’eldorado sur le plan sécuritaire. Et la proposition du Chancelier haïtien lui demandant d’aborder la question pour trouver une solution commune favorable à toute l’Ile, tombe à point nommé.

Personne ne saurait contester qu’en Haïti, la situation est très préoccupante. Les nouvelles sont, le plus souvent, mauvaises, notamment sur le plan sécuritaire. Cependant, de l’autre côté de l’Ile, les crimes se multiplient aussi. Comment prétendre vouloir résoudre les problèmes d’autrui sans d’abord penser à résoudre les siens?

Au niveau des exportations, Haïti est un marché important pour le territoire voisin. Produits agricoles, vêtements, produits cosmetiques…la consommation haïtienne est en grande partie dominée par la production dominicaine. Si les autorités haïtiennes essayaient de se tourner vers d’autres marchés, le commerce et l’économie dominicains ne seraient-ils pas en danger? Les autorités dominicaines ont intérêt à chercher et sauvegarder des rapports diplomatiques cordiaux avec Haïti.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Ramon Garcia
    3 novembre 2021, 00:18

    El presidente Abinader deberia simplemente protejer la frontera y la soberania de la Republica Dominicana. Construir el muro en la frontera, deportar a todos los Haitianos a su pais. Y si los Haitianos se quieren exterminar entre ellos, simplemente dejarlo que se auto exterminen. El problema es que el salvajismo Haitiano siempre termina afectando a la Republica Dominicana. Aunque el Haitiano es mal agradecido, tenemos que seguir ayudandolos.

    REPLY