Quatre mois après, Laurent Lamothe continue de réclamer « justice pour Jovenel Moïse »

Quatre mois après, Laurent Lamothe continue de réclamer « justice pour Jovenel Moïse »

Ce dimanche 7 novembre ramène la commémoration du 4ème mois de l’assassinat du président Jovenel Moïse. En cette occasion, l’ancien premier ministre Laurent Lamothe continue de réclamer justice en faveur du défunt.

Dans une vidéoconférence, organisée ce dimanche, avec le journaliste Chenet Derette et le citoyen Evans André, l’ancien premier ministre Laurent Lamothe a analysé les différentes étapes franchies dans le cadre de l’enquête relative à l’assassinat du président Moïse et également apporté son point de vue sur certains points d’ombres autour de ce dossier.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

D’entrée de jeu, Laurent Lamothe a dit regretter le fait que 4 mois après, les assassins du chef de l’Etat soient toujours en pleine liberté. Il a dénoncé également des manœuvres visant à mettre en place une cellule avec pour objectif de créer la confusion et biaiser l’enquête judiciaire.

Laurent Lamothe a promis de lutter jusqu’à ce que justice soit rendue à Jovenel Moïse et à sa famille.

« Il est nécessaire à ce que lumière soit établie autour de cette affaire », a martelé l’ancien premier ministre arguant que sa détermination à embrasser cette cause n’est pas motivée par une ambition politique.

Pour sa part, Evans andré a reproché le comportement de l’actuel gouvernement qui, dit-il, ne fait montre d’aucune volonté à faire avancer l’enquête. Il a dénoncé aussi des manœuvres d’intimidation à l’encontre du magistrat Gary Orélien, en charge d’instruire ce dossier.

Rappelons que le président Jovenel Moïse a été assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier par un commando composé de ressortissants colombiens et d’haïtiano-américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *