Référendum Constitutionnel : le pouvoir en place n’entend pas faire marche arrière, précise Claude Joseph

Référendum Constitutionnel : le pouvoir en place n’entend pas faire marche arrière, précise Claude Joseph

Au cours de la conférence de presse, tenue ce mardi 4 mai 2021, le Premier ministre a.i, Claude Joseph, s’est exprimé sur les préoccupations de la communauté internationale face à la tenue du référendum Constitutionnel.

La communauté internationale n’a pas caché ses doutes quant au référendum constitutionnel que propose l’administration de Jovenel Moïse. Semble-t-il que le processus pour la tenue du référendum constitutionnel, pour la communauté internationale, n’est pas assez transparent et inclusif. Le Premier ministre a.i Claude Joseph a affirmé le contraire expliquant que des institutions progouvernementales et anti-gouvernementales, ont soumis des rapports prouvant que 87% de la population espère une nouvelle constitution.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Affirmant que le référendum constitutionnel aura bien lieu en juin prochain, le PM a.i, Claude Joseph, explique l’importance d’une telle démarche pour Haïti. « Le référendum constitutionnel représente un acte de souveraineté », dit-il tout en assurant être à l’écoute des préoccupations de l’international.

Laïka Mezil

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *