Réouverture de la frontière haitiano-dominicaine : première leçon à Abinader

Réouverture de la frontière haitiano-dominicaine : première leçon à Abinader

Après avoir décidé de rouvrir ce mercredi les portes de la frontière avec Haïti, fermée de manière unilatérale il y a environ un mois, le président dominicain Luis Abinader a buté sur une résistance empreinte d’un elan patriotique longtemps absent dans les communautés haïtiennes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

A 9h40, ce mercredi, les autorités dominicaines ont ouvert la porte de la frontière entre Haïti et la République Dominicaine, au niveau de Dajabón. Mais sur le territoire haïtien, c’est le contraire. Les portes de la frontière restent fermées.

Elio Uceta, un responsable de la Direction Générale de l’Immigration en territoire voisin, a déclaré avoir eu des rencontres avec les autorités haïtiennes en vue de les informer de la réouverture de la frontière.

Les autorités dominicaines avaient annoncé une réouverture partielle de la frontière afin de reprendre les échanges commerciaux avec Haïti, tout en maintenant les autres mesures, notamment la non délivrance de visas au citoyens haïtiens jusqu’à nouvel ordre.

A Anse-à-Pitre, c’est le même cas de figure. Les portes haïtiennes donnant accès à la ville frontalière Pedernales, en République Dominicaine, sont restées fermées.

Drôle de coïncidence, un incendie suspect s’est déclaré tôt ce matin au niveau du marché frontalier de Dajabón, peu avant la réouverture de la frontière entre les deux pays. Les autorités dominicaines n’ont pas encore donné d’explication sur l’origine de ce sinistre qui a causé des dégâts considérables.

Haïti24 avec Listín Diario

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *