Scandale de visas: Les autorités dominicaines optent pour la privatisation de leurs services consulaires

Scandale de visas: Les autorités dominicaines optent pour la privatisation de leurs services consulaires

A la suite des révélations du journal dominicain Listin Diario sur les irrégularités enregistrées dans les consulats dominicains dans plusieurs pays dont Haïti, le ministère dominicain des Affaires étrangères a annoncé, mercredi, avoir envisagé d’embaucher des entreprises pour exploiter les services consulaires.

Selon un communiqué du ministère des affaires étrangères dominicaine, une demandé a été faite aux entreprises locales et internationales, de soumettre des propositions afin d’exploiter les services consulaires.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le projet sera initialement mis en œuvre dans six villes: Buenos Aires, Barcelone, Boston, Caracas, Pékin et Santiago du Chili, selon l’appel d’offres.

Rien qu’en Haïti, au moins 3,7 milliards de pesos ont été collectés par les cinq consulats dominicains de ce pays pour la délivrance de visas entre 2015 et 2020. De plus, la vente de visas à des prix différents et sans réglementations établies pour tous demandeurs a été dénoncé, rapporte le journal.

La privatisation des services consulaires engendra « des progrès significatifs dans la réduction des délais d’attente, l’amélioration des canaux de communication et la transparence des revenus perçus », indique le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *