Scènes de pillage aux Cayes : 46 000 personnes vont subir les conséquences, prévient le numéro un du PAM

Scènes de pillage aux Cayes : 46 000 personnes vont subir les conséquences, prévient le numéro un du PAM

Au moins 46 000 personnes en situation d’urgence dans le Sud du pays paieront les conséquences des scènes de pillage enregistrées dans les bureaux du Programme Alimentaire Mondial (PAM), a prévenu le directeur du PAM en Haïti, Jean Martin Bauer.

Dans un communiqué publié ce jeudi, l’organisme des Nations Unies a confirmé qu’un de ses entrepôts situés aux Cayes a subi des actes de pillage le mercredi 21 septembre 2022. 762 tonnes métriques de nourriture du PAM prépositionnées dans le cadre de son programme d’urgence et en prévision de la saison cyclonique y étaient stockées.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Ces vivres devaient permettre en cas d’ouragan de répondre aux besoins alimentaires urgents de plus 46 000 personnes dans le sud du pays », a précisé l’organisme des Nations Unies, soulignant toutefois que l’ensemble de son personnel « est en sécurité et a été pris en charge ».

La semaine dernière, lors des mouvements de protestation contre la hausse du prix du carburant sur le marché local, des actes similaires ont été produits aux Gonaïves dans un entrepôt de l’organisme humanitaire qui contenait, selon le communiqué, 1400 tonnes métriques de vivres destinés à 100 000 enfants bénéficiaires de cantines scolaires.

« Nous avons besoin impérativement que les violences cessent pour que les distributions de vivres puissent reprendre le plus rapidement possible », a déploré le numéro un du PAM en Haïti. « Rien ne justifie les pillages. Ces personnes qui pillent, privent de nourriture leurs voisins les plus démunis et laissent les enfants de leurs propres communautés sans rien à manger dans les écoles. »

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *