Télécommunications : présentation du projet d’accélération numérique par le MTPTC

Télécommunications : présentation du projet d’accélération numérique par le MTPTC

Le Ministère des travaux publics, transport et communication (MTPTC), par l’entremise de son unité centrale d’exécution (UCE), a présenté le mercredi 15 juin 2022, à Pétion-Ville, le projet d’accélération numérique en Haïti, un projet visant à accroître l’accès aux services à haut
débit dans le pays et d’établir les bases de la résilience numérique.

La cérémonie de lancement s’est déroulée, en présence entre autres, du Ministre des MTPTC, Rosemond Pradel, du Directeur Général du CONATEL , Jean Marie Guillaume et des représentants des compagnies de téléphonie mobile en Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans son discours de circonstance, le Ministre du MTPTC a salué le support apporter par la banque mondiale permettant de démarrer ce projet. Il a souligné que les capacités en place dans le pays ne sont pas suffisantes pour permettre aux opérateurs de fournir de bon services. En plus, le Ministre a signalé également que les opérateurs ne disposent pas d’un réseau approprié pouvant couvrir les zones reculées.

Tout en préconisant la formation des jeunes cadres du pays dans le domaine des technologies de l’information. M. Rosemond Pradel a dit souhaiter que tous les secteurs d’activités du pays bénéficieront, dans le cadre du projet, d’une connexion à haut débit, et que le focus sera mis sur les zones défavorisées.

Pourt sa part, le Directeur Général du CONATEL, Jean Marie Guillaume a salué les avancées enregistrées dans le secteur des télécommunications en Haïti, notamment au niveau des compagnies de téléphonies et d’internet. Il en a profité pour rappeler l’implication de l’institution qu’il dirige dans le projet « Haïti Numérique » depuis déjà 4 ans, réclamant toutefois plus d’accompagnements à l’intention des opérateurs.

Rapellons que ce projet est financé par la Banque Mondiale, depuis l’année 2020 pour un montant de
60 millions de Dollars US, de l’Association internationale de developpement (IDA) et il s’entendra jusqu’en 2026.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *