Trafic d’armes : Le Barreau de Port-au-Prince consterné par l’arrestation de Me Robinson Pierre-Louis

Trafic d’armes : Le Barreau de Port-au-Prince consterné par l’arrestation de Me Robinson Pierre-Louis

Le vendredi 22 juillet, des agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) ont procédé à l’interpellation de Me Robinson Pierre-Louis, secrétaire général du barreau de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, dans le cadre de l’enquête concernant le cargaison d’armes saisies à la douane de Port-de-Paix, le 1er juillet dernier. En réaction, le barreau de Port-au-Prince estime que la loi n’a pas été respectée.

« Le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince est consterné par l’arrestation suivie de la détention au commissariat de Delmas 33 de Me
Robinson Pierre-Louis aux ordres de la Direction Centrale de la Police
Judiciaire, sans la demande préalable au Bâtonnier de l’Ordre des Avocats
de Port-au-Prince comme prévue par la loi », lit-on dans la note publiée ce 23 juillet.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Plus loin, le barreau a exprimé un doute sur la rapidité avec laquelle l’enquête préliminaire qui a abouti à l’arrestation de Me Pierre-louis a été menée, alors que l’enquête sur l’assassinat du Bâtonnier Dorval continue à stagner dans les tiroirs des autorités.

Tout en se gardant de se prononcer sur les raisons ayant conduit à l’interpellation de Maître Robinson Pierre-Louis.

« Le Conseil de l’Ordre demande que ce dernier soit libéré sans délai et que les autorités de poursuite se conforment aux conventions, lois et règlements garantissant le libre exercice de la profession d’avocat », conclut la note.