Transition : Jean Charles Moïse désapprouve le choix de Me Joseph Mécène Jean Louis

Transition : Jean Charles Moïse désapprouve le choix de Me Joseph Mécène Jean Louis

Le leader du pitit Dessalines a exprimé, ce vendredi, sa position sur le choix de l’opposition et de la société civile qui ont nommé dans la nuit de dimanche 7 à lundi 8 février le plus ancien juge de la cour de cassation Me Joseph Mécène Jean Louis président provisoire. Il affirme n’avoir pas participé au processus de désignation du nouveau président provisoire qui a été fait dans la précipitation et sans aucun consensus.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Jean Charles Moïse dit avoir pourtant proposé à ses collègues de l’opposition de faire choix de Madame wendelle Coq Thélot parce qu’elle inspire confiance. Elle a déjà fait ses preuves dans le milieu politique a-t-il rappelé. Jean Charles Moïse estime que Me Joseph Mécène Jean Louis ne fait pas le poids face au président Jovenel Moïse qu’il accuse de vouloir prolonger illégalement son mandat d’un an.

Pour l’ex-sénateur du Nord, la nomination du juge de la Cour de cassation, Yvickel Dabrezile, pressenti pour remplacer le président Moïse aurait été également une mauvaise carte à jouer par l’opposition. “Yvickel Dabrezile originaire l’Azile ne pèse pas dans la balance”, de l’avis de Jean Charles Moïse. Ce dernier estime que seule Me Wendelle Coq Thélot pourra organiser de bonnes élections dans le pays.

Il confirme qu’une rencontre doit avoir lieu sous peu avec ses collègues de l’opposition afin de discuter du choix d’un autre président provisoire.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *