Un mort, deux blessés dans ses rangs, la FAD’H condamne l’attaque policière

Un mort, deux blessés dans ses rangs, la FAD’H condamne l’attaque policière

Les Forces Armées d’Haïti (FAD’H) condamnent l’attaque survenue dimanche 23 février sur leur Quartier Général et invitent les autorités à prendre des dispositions pour “récupérer les brebis égarés”.

Dans une note rendue publique ce lundi 24 février, signée par le secrétariat de l’Etat Major Général, les Forces armées d’Haïti (FAD’H) ont condmané les assauts dont leur Quartier Général a été victime, dimanche 23 février.

Tout en déplorant ces agissements, FAD’H a invité les autorités à prendre des dispositions “pour récupérer les brebis égarés”, mentionne la note.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ayant duré plus de six heures, l’attaque des individus cagoulés pour la plupart, se réclamant de la Police nationale d’Haïti (PNH), a fait un mort et deux victimes du côté des FADH.

Renouvelant leur engagement à collaborer au côté de la Police Nationale d’Haïti, les FAD’H en ont profité pour présenter leurs condoléances à la famille du soldat Jean Baptiste Dorvil, ainsi que des sentiments de solidarité aux blessés : Lucien Cerdieu, caporal et le soldat Castin Audate.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

2 Commentaires

  • BÉNÊCHE
    24 février 2020, 13:42

    AU NOM DE LA SOCIÉTÉ HAÏTIENNE
    ET AU NOM DE LA PARIE COMMUNE

    LA RÉPUBLIQUE D’HAÏTI
    NOTRE MÈRE INDÉFECTIBLE
    ET AU NOM DE NOS HÉROS
    DE L’INDÉPENDANCE DE NOTRE NATION.

    NOUS DÉCLARONS NOUS TOUS, QUE NOTRE PLUS GRAND TROUBLE ET NOS GRAVES PROBLÈMES EN HAITI.

    NOUS EXHORTONS VIVEMENT LE CHEF D’ÉTAT DU PAYS
    SON EXCELLENCE JOVENEL MOISE,

    CE SOIT QU’IL EST UN VRAI CHEF D’ÉTAT À LA TÊTE DU PAYS
    OU QU’IL DONNE SA DÉMISSION, S’IL N’EST PAS CAPABLE ET EN MESURE DE DOTER LE PAYS D’UN GOUVERNEMENT LÉGAL ET LÉGITIME, AFIN DE QUITTER, LE GOUVERNEMENT DÉMISSIONNAIRE,,,,C’EST DE FAIRE SORTIR UN DÉCRET PRÉSIDENTIEL, POUR POUVOIR OFFICIALISER (JEAN MICHEL LAPIN..OU FRITZ WILLIAMS MICHEL, PUISSE QU’IL AVAIT OBTENU DÉJÀ UNE VOTE DE CONFIANCE AU NIVEAU DE LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS DE LA 50e LÉGISLATURE HAÏTIENNE.

    EN PLUS ENCORE, NOUS N’AVONS PLUS BESOINS DES MOTS VENANT DE LA PRÉSIDENCE DU PAYS, PARCE QUE, LA NATION EST EN TRAIN DE S’APPROCHER VERS UNE GUÈRE ENTRE NOUS LES HAÏTIENS, N.B- N’OUBLIEZ PAS QUE NOTRE ARMÉ EST VICTIME DES ATTAQUES DE CERTAINS SANS-SCRUPULES, QUI ONT REÇUSSENT DE L’ARGENTS ET DES DIRECTIVES DE CERTAINS GLOUTONS SANS PERSONNALITÉS DE LA CLASSE BOURGEOISIE HAÏTIENNE, POUR DÉSTABILISER LE PAYS.

    HONTE À NOUS TOUS QUI SOMMES DES HAÏTIENS, ALORS, IL NOUS FAUT UN TRÈS GRAND REMERCIEMENT À JEAN BERTRAND ARISTIDE, QUI EST UN GRAND MALADE MENTAL DU POUVOIR EN HAITI, IL S’EN-FOUTAIT DE NOUS TOUS LES HAÏTIENS,IL SUFFIT QU’IL GAGNE D’AVANTAGE SA RICHESSE.

    ATTENTION ET BIEN À NOUS TOUS.

    OSCAR MULLER Ncb

    REPLY
  • JOSEPH
    29 novembre 2021, 09:26

    Nou dwe repanse kòman nap jere FADH la pou nou pa pran nan ajan doub kap vinn fè travay patwon yo kap vinn fè travay pou blan nan tet lame a e fok nou fè anpil pridans ak politisyen ak konsomatè sa yo mw tande anpil moun kap di se boujwa dayè nou fè yon gwo erè sim pa twonpem depi lè lapolis finn patisipe nan konplo pou touye prezidan li pa ta supoze gen lejitimite pou jere anyen nan afè sekirite nan peyi a +509 34 75 01 50

    REPLY