Une cellule mise en place par l’IGPNH pour identifier et punir les policiers fauteurs de trouble

Une cellule mise en place par l’IGPNH pour identifier et punir les policiers fauteurs de trouble

L’annonce a été faite, ce jeudi, par le porte-parole de l’inspection générale de la PNH, Jonet Vital, lors d’une conférence de presse. Cette cellule a pour objectif de débarrasser l’institution des policiers véreux.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon l’inspecteur général, les membres de la structure baptisée « Fantom 509 » sont dans le viseur de l’IGPNH, au moins 70 ont déjà été identifiés.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

De ces 70 policiers, une soixantaine ont été auditionnés par la police des polices dans le cadre d’une enquête, a fait savoir l’inspecteur Vital.

Pour contraindre les autres membres du groupe à répondre à la convocation, l’IGPNH a ordonné la retention de leurs chèques.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Almeida G. Délisca
    8 janvier 2021, 10:20

    Vital Jonet n’est pas inspecteur Général….

    REPLY