USA-Déportation : Jean Charles Moïse estime que ses prises de position dérangent l’Occidental

USA-Déportation : Jean Charles Moïse estime que ses prises de position dérangent l’Occidental

L’ex-sénateur du Nord, Jean Charles Moïse, dit ignorer les raisons pour lesquelles les autorités migratoires des Etats-Unis l’ont intercepté à l’aéroport de Miami, à son retour de Qatar.

Le leader du parti politique Pitit Desalin, Jean Charles Moïse, une fois avoir mis les pieds sur le sol haïtien, a démenti les rumeurs selon lesquelles il serait en possession d’une forte somme d’argent, voire en détention d’un faux « passe sanitaire », ce qui soi-disant aurait conduit à son arrestation.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

D’après ses déclarations, il a été arrêté tard dans la soirée du lundi 24 janvier 2022. Les services migratoires l’ont bombardé de questions voulant connaitre les raisons de son voyage en Afrique et s’il avait visité, au cours du mois de novembre 2021, le président du Venezuela, Nicolas Maduro.

Le numéro 1 du parti Pitit Desalin, Jean Charles Moïse, a ensuite dénoncé le traitement qu’il a subi au cours de sa captivité. Pour ce dernier, les autorités américaines ont tenté de l’intimider. A noter qu’il a confirmé l’annulation de son visa américain.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    25 janvier 2022, 23:12

    "La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité." Albert Camus

    Le leader du parti politique Pitit Dessalines, Jean Charles Moise n’a pas besoin de s’en plaindre de ses mésaventures. Il a besoin tout simplement d’être Sincère avec lui-même et d’organiser le parti Pitit Dessalines à travers tout le pays et la diaspora.

    Contrairement aux autres politiciens parasites et caméléons (animaux politiques), l’ancien titidiste/prevaliste Jean Charles Moise a un certain prestige au sein des masses populaires. Mais, lors des élections, il sera la proie du secteur… et cette partie de la presse qui soutiennent aujourd’hui la candidature du lavalassien Fritz Alphonse Jean dans le cadre de l’accord Montana.

    Peut-être, c’est au nom de la démocratie, le leader de Pitit Dessalines a eu à répondre à certaines questions et tout le reste…

    OQHI

    REPLY