USA : Joe Biden publie ses premiers décrets en contradiction avec l’Administration Trump

USA : Joe Biden publie ses premiers décrets en contradiction avec l’Administration Trump

Dès ses premères heures de travail au bureau ovale, le nouveau président américain, Joe Biden, a publié des décrets visant pour la plupart à mettre fin à certaines grandes mesures de son prédecesseur républicain, Donald Trump.

Pris dans l’après-midi du mercredi 20 janvier 2021, jour de son investiture, ces décrets devront permettre à la nouvelle administration américaine de faire face aux différentes crises qui secouent le pays.

En ce qui concerne le Covid-19 qui a déjà tué plus de 400 000 personnes sur le territoire américain, le chef d’Etat américain a pris un décret rendant obligatoire le port du masque dans les batiments fédéraux. De plus, un retour au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est également envisagée. En ce sens, l’immunologue Anthony Faucy représentera les Etats-Unis à une réunion du Conseil de l’OMS, jeudi, selon Jeff Zients, coordonnateur de la réponse au covid-19 au sein de la nouvelle l’Administration démocrate.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Une autre grande décision du président Joe Biden est le retour des Etats-Unis dans l’Accord de Paris. En effet, la lutte contre le réchauffement climatique étant une priorité pour le président démocrate, un courrier sera adressé à l’Organisation des Nations-Unis (ONU) pour annoncer cette décision qui devra prendre effet dans un mois, selon les précisions de Gina McCarthy qui assure la gestion de ce dossier à la Maison-Blanche.

Concernant l’immigration, M. Biden est revenu sur des dispositions adoptées durant la présidence de Donald Trump. Ainsi, l’interdiction imposée aux ressortissants de pays musulmans en majorité, à travers le « Muslim ban », décret migratoire très controversé, a été annulée. De plus, la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique, annoncée par Donald Trump, a été suspendue par le nouveau président.

Aux immigrants clandestins et autres personnes en situation irrégulière sur le territoire américain, la possibilité de naturalisation sera offerte. Ils sont donc plus de 700 000 à être concernés par ce nouveau projet de loi qui sera transmis par le président Biden au Congrès.

Toutefois, des fonds supplémentaires seront investis pour renforcer la surveillance et le contrôle aux frontières. De plus, il est églament prévu un plan d’assistance évaluée à quatre milliards de dollars sur quatre ans visant le Salvador, le Guatemala et le Honduras, les pays d’origine de la plupart des migrants.

Le porte-parole de la Maison-Blanche a également annoncé que d’autres mesures seront rendues publiques dans les prochains jours ou les prochaines semaines.

Haïti 24 avec Le Monde

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *