Vaccination | Quatre millions de deuxièmes doses, mais une campagne au ralenti

Vaccination | Quatre millions de deuxièmes doses, mais une campagne au ralenti

Plus de 4 millions de Québécois ont désormais reçu leurs deux doses de vaccin, soit près de la moitié de la population. Mais l’annonce de la « loto-COVID » – qui doit démarrer d’ici peu pour encourager les non vaccinés à obtenir leur dose – n’a pas provoqué de cohue jusqu’ici. Pour bien des experts, la mesure n’est cependant pas le bon outil pour le public visé.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

                <div class="datewrapper ">
        <div class="dates">
        <span class="created">
            <time datetime="2021-07-21T05:00:00-04:00" itemprop="datePublished">
                <span class="publicationsDate--type-publication">Publié le 21 juillet 2021 à 5h00</span>
            </time>
        </span>
                </div>
    <div id="60f7e35e93bc0" class="socialShare">

<span class="share" data-toggle-class="open" data-toggle-class-target="#60f7e35e93bc0">
    <img src="https://static.lpcdn.ca/lpweb/mobile/img/share-icon.png" alt="Partager">
</span>
<ul class="buttons">
<li class="facebook">

</li>
<li class="twitter">

</li>
<li class="linkedIn">

</li>
<li class="copyLink">

    <span class="placeholderCopy placeholderCopy--layout-horizontal">✓ Lien copié</span>
</li>
<li class="print">

</li>
                <div class="author authorModule">
        <img src="https://haiti24.net/wp-content/uploads/2021/07/af9ca4c4-cde0-11ea-b8ad-02fe89184577.jpg" alt="Henri Ouellette-Vézina">
    <div class="details authorModule__details">
                <span class="name authorModule__name ">Henri Ouellette-Vézina</span>
                        <span class="organization authorModule__organisation authorModule__organisation--size-small organization--size-small ">La Presse</span>
        </div>
                <div class="author authorModule">
        <img src="https://haiti24.net/wp-content/uploads/2021/07/4bc05849-aa58-11ea-b33c-02fe89184577.jpg" alt="Pierre-André Normandin">
    <div class="details authorModule__details">
                <span class="name authorModule__name ">Pierre-André Normandin</span>
                        <span class="organization authorModule__organisation authorModule__organisation--size-small organization--size-small ">La Presse</span>
        </div>
                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">En date du 20&nbsp;juillet, 4&nbsp;026&nbsp;913&nbsp;Québécois avaient reçu leurs deux doses nécessaires pour être considérés pleinement vaccinés, 218&nbsp;jours après le début de la campagne de vaccination. Ainsi, 47&nbsp;% de la population de la province a reçu deux doses. Calculée sur les 12&nbsp;ans et plus seulement, cette proportion est d’environ 53&nbsp;%. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">La loterie annoncée la semaine dernière pour encourager les Québécois à se faire vacciner n’a pas entraîné de ruée vers les centres de vaccination. Reste toutefois à savoir si elle provoquera une hausse lors de son lancement officiel, le 25&nbsp;juillet. Chose certaine&nbsp;: depuis la fin de la semaine, on a plutôt observé une baisse du nombre de personnes se présentant. </p>

                <div class="slimcut" id="div_telaria_outstream">
                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">«&nbsp;À la place d’annoncer des loteries, moi, j’aurais profité du fait qu’on a des concerts-tests qui s’en viennent en septembre, à Québec notamment, en insistant sur le fait que ça serait disponible pour les personnes doublement vaccinées. Ç’aurait probablement été un bien meilleur incitatif, surtout si ce sont les jeunes qu’on vise&nbsp;», explique à <em>La&nbsp;Presse</em> l’épidémiologiste Nimâ Machouf. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Pour elle, le ralentissement de la vaccination observé dans les derniers jours n’est pas alarmant en soi, pour autant qu’il ne touche pas de groupes en particulier. «&nbsp;Si on parle de groupes particuliers dans des communautés qui ne sont pas immunisés, là, c’est plus inquiétant. Mais si on parle de gens disparates un peu partout dans la société, c’est moins préoccupant à court terme. Il faut une bonne étude de ça&nbsp;», insiste-t-elle. </p>

                    <h3 class="textModule textModule--type-subhead ">Faut-il imiter la France&nbsp;? </h3>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Actuellement, environ 6300&nbsp;personnes se présentent quotidiennement pour obtenir une première dose, contre 6600 la semaine dernière. Le rythme d’administration des deuxièmes doses aussi a ralenti&nbsp;: 80&nbsp;200&nbsp;personnes se présentent quotidiennement, contre 94&nbsp;000 la semaine dernière, ce qui représentait un sommet. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Malgré ce ralentissement, le Québec reste en bonne voie d’atteindre son objectif de 75&nbsp;% de doubles vaccinés chez les 12&nbsp;ans et plus d’ici la fin de l’été. Or, en lançant la loterie, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, avait dit vouloir dépasser le seuil des 82&nbsp;% observé pour les premières doses, ce qui s’annonce plus difficile. </p>

                    <p class="epigraph textModule textModule--type-epigraph ">Québec avait principalement dans sa ligne de mire les 18 à 34&nbsp;ans, qui tardent à atteindre le cap des 75&nbsp;%. Ceux-ci se trouvent pour l'heure à 69&nbsp;% et progressent lentement. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">La professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM) Roxane Borgès Da Silva affirme qu’il faudra «&nbsp;peut-être éventuellement arriver à imposer le code QR ou la preuve vaccinale dans les espaces clos&nbsp;», un peu comme le président de la République française, Emmanuel Macron, l’a fait récemment, provoquant une ruée sur les vaccins, surtout chez les jeunes. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">«&nbsp;Ça a créé une véritable folie dans les centres de vaccination. J’espère qu’on n’aura pas à en arriver là, mais en même temps, présentement dans les cégeps et les universités, on ne peut pas dire que c’est sécuritaire en vue de la rentrée sans masque, comme le visait le gouvernement&nbsp;», raisonne-t-elle, précisant qu’il serait d’abord «&nbsp;opportun&nbsp;» de faire encore appel aux influenceurs pour susciter un engouement chez les jeunes. </p>

                <div class="quote">
<div>
                <p class="quoteText">Ça prend d’autres mesures. Parce qu’une loterie, pour moi, c’est un peu comme si on marchandisait la santé. Ce n’est pas le bon message. </p>
        </div>
        <p class="quoteSource">Roxane Borgès Da Silva, de l’École de santé publique de l’Université de Montréal</p>
</div>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Depuis peu, les Français doivent présenter un passeport sanitaire pour faire certaines activités, notamment dans les lieux de culture. Début août, ils devront aussi le faire pour les restaurants et les transports publics. Quoique critiquée, la mesure a eu les effets escomptés&nbsp;: près de 1&nbsp;million de Français, principalement des jeunes, se sont rués sur les rendez-vous pour se faire vacciner après les annonces, la semaine dernière. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">«&nbsp;C’est normal d’atteindre un plateau, mais c’est une erreur d’assumer que tout le monde dans un groupe ne se fait pas vacciner pour la même raison. Le vrai défi, c’est d’avoir plusieurs approches. Un des enjeux présentement, ce sont les gens qui ne sont pas opposés au vaccin, mais qui n’en voient pas l’utilité comme les chiffres augmentent quand même quotidiennement&nbsp;», ajoute à ce sujet le D<sup>r&nbsp;</sup>Matthew Oughton, spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital général juif de Montréal. </p>

                    <h3 class="textModule textModule--type-subhead ">Légère tendance à la hausse</h3>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">Le Québec franchit ce cap des 4&nbsp;millions de doubles vaccinés alors qu’il observe une légère tendance à la hausse des nouveaux cas. Les 76&nbsp;nouveaux cas rapportés mardi ont porté la moyenne quotidienne calculée sur sept jours à 77. La tendance est ainsi en hausse de 8&nbsp;% sur une semaine. </p>

                    <p class="paragraph textModule textModule--type-paragraph ">En l’absence de décès supplémentaire, la moyenne des décès demeure à moins de un par jour. On recense à l’heure actuelle 77&nbsp;personnes hospitalisées, soit 1 de moins que la veille. Du nombre, 21 se trouvent aux soins intensifs, soit 2 de moins. </p>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *