129 Haïtiens seront déportés des Etats-Unis cette semaine

129 Haïtiens seront déportés des Etats-Unis cette semaine

Sans tenir compte de la crise liée au coronavirus, les Etats-Unis prévoient de rapatrier une deuxième vague de compatriotes haïtiens, cette semaine.

129 Haïtiens sont attendus dans le pays jeudi à cause d’une mesure de déportation de l’administration américaine. Le Premier ministre, Joseph Jouthe, l’a annoncé, ce lundi, sur une station de la capitale.

Au cours du mois de mars, pas moins de 68 Haïtiens ont été déportés des Etats-Unis. Au moins trois d’entre eux ont été testés positifs au Covid-19. Des informations persistantes laissent croire qu’ils sont les trois derniers cas de contamination annoncés dimanche par les autorités sanitaires.

Alors que le ministre des Affaires étrangères avait tenté de rassurer sur l’état de santé de ces compatriotes, les résultats des tests ont prouvé le contraire.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Toutefois, le Chef du gouvernement reconnait que ces personnes ont le droit de revenir au pays.

« Ils sont Haïtiens, ils rentrent chez eux, nous devons les recevoir », a expliqué M. Jouthe.

Notons qu’en un mois, Haïti a enregistré 47 personnes atteintes du Covid-19, dont 11 cas de transmission communautaire.

4 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

4 Comments

  • Tonnass Cherisol
    20 avril 2020, 10:18

    En ce pareil cas nous pensons que l’état devrait mettre en place un lieu sûr pour recevoir nos frères et soeurs ils sont de notre patrie mais pas contre nous devrions éviter une contamination en les laissant le libre coup d’entrer librement sans aucun test,sans même un lieu de résidence privé pour vérifier le développement de la maladie chez eux pendant au moins un mois.

    REPLY
  • Antoine Langomier
    20 avril 2020, 15:17

    Le president du Guatemala accepte de recevoir ses compatriotes, mais il exige un certificat medical pour chacun d’eux. Covid-19 oblige. Dans la cas contraire, il demande a’ son homologue de les garder. C’est dommage, Jovenel Moise et Joseph Jouthe sont loin d’etre comme le president du Guatemala. En agissant ansi, le president du Guatemala n’est pas en rebellion contre son allie’. Il demande un minimum tout en cooperant. C’est ce qui fait souvent defaut chez les "dirigeants haitiens." Yo pa janm nan gagnant-gagnant.

    Ne parlons pas du ministre des affaires etrangeres, il gere la fin du mois. Son role est de mentir. Jodi a nou gen dirijan. Et en regardant la configuration du terrain, se sa pa demen nou pwal gen dirijan. Nous avons fait l’experience plus d’une fois, du messie mort-ne’ JB Aristide a’ neg bannann Jovenel Moise (34 ans de chute libre), il n’y a pas de generation spontanee.

    L’Observatoire

    REPLY
  • Christophet
    22 avril 2020, 08:47

    On vous souhaite bienvenue dans votre pays natale.

    REPLY